/news/currentevents
Navigation
Fraude

Ex-enquêteur de la SQ arnaqué sur le web

Rémi Champagne croyait avoir trouvé l’amour, ça lui a coûté 12 000 $

Rémi Champagne, un retraité de la Sûreté du Québec âgé de 66 ans, a tenté de faire venir sa soi-disant amoureuse au Québec.
photo stéphANE TREMBLAY, TVA NOUVELLES Rémi Champagne, un retraité de la Sûreté du Québec âgé de 66 ans, a tenté de faire venir sa soi-disant amoureuse au Québec.

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Retraité de la Sûreté du Québec (SQ), Rémi Champagne est tombé amoureux d’une inconnue sur le web et, finalement, ça lui a coûté très cher. L’ancien enquêteur a perdu pas moins de 12 000 $ aux mains d’une soi-disant Africaine.

Qui n’a jamais reçu un courriel l’informant qu’il était devenu millionnaire, qu’une personne malade lui léguait sa fortune ou qu’il était l’heureux élu qui s’envolera pour Cuba toutes dépenses payées? Pour les internautes peu expérimentés, il est facile de tomber dans le panneau.

«J’ai commencé l’ordinateur à 55 ans. Tu n’as pas l’expérience d’un gars de 20 ans là-dessus. Tu découvres tout là-dessus. Au début, elle ne m’a pas parlé d’argent, elle a attendu que je sois bien amoureux d’elle, après plusieurs conversations téléphoniques, avant de me demander de payer pour ses parents, pour ses études, pour manger, ça ne finissait plus», dénonce celui qui aujourd’hui réside à Rivière-du-Loup, après 30 ans de service à la SQ, principalement dans la région de Sherbrooke.

Mais l’amour rend aveugle. L’homme de 66 ans a donc tenté de la faire venir au Québec.

«Je paye encore pour cette erreur. J’avais une marge de crédit et c’est facile de dépenser avec ça.»

Pas le seul

André Rivard, de Trois-Rivières, est aussi tombé dans le panneau, lui aussi par amour. Il a été arnaqué dans une histoire de fraude.

«Moi, personnellement, ce qui m’a vraiment fait embarquer dans l’arnaque, c’est que la personne, l’homme qui se cache derrière une fausse femme, voulait avoir des enfants avec moi. J’ai faibli», reconnaît l’homme de 65 ans.

Non seulement il n’a jamais eu d’enfant avec cette dite plantureuse et jolie femme, mais il a perdu 3000 $.

«Ce sont des professionnels qui vont jouer sur les émotions, les sentiments. Ils sont tellement bien structurés. C’est de la mafia internationale», souligne celui qui est de passage dans la région du Bas-Saint-Laurent.

En croisade

Aujourd’hui, les deux hommes sont en croisade pour attraper les arnaqueurs. Depuis trois ans, ils ont amassé plus de 1100 dossiers et courriels de toutes sortes.

«C’est 100 % de l’arnaque. J’ai du FBI, du faux Facebook, de faux avocats, de faux testaments, même l’armée américaine m’a envoyé des messages. Évidemment, ce sont de faux logos pour nous piéger. Le seul but: soutirer notre argent», souligne M. Rivard, qui joue le jeu en espérant attraper les arnaqueurs.

Selon ces deux victimes, le meilleur moyen pour éviter de se faire vider son compte bancaire ou voler son identité est de ne jamais donner d’informations personnelles.

 

«J’ai commencé l’ordinateur à 55 ans. Tu n’as pas l’expérience d’un gars de 20 ans là-dessus.»
— Rémi Champagne
Commentaires