/news
Navigation
Amphithéâtre

Un secteur en pleine effervescence

Un restaurateur abandonne la haute-ville au profit de la zone «en devenir»

Le restaurateur Richard Gauvreau a le regard tourné vers l’amphithéâtre multifonctionnel de Québec qui devrait générer des retombées inestimables pour son entreprise lors de l’ouverture prévue pour septembre 2015.
JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL DE QUÉBEC Le restaurateur Richard Gauvreau a le regard tourné vers l’amphithéâtre multifonctionnel de Québec qui devrait générer des retombées inestimables pour son entreprise lors de l’ouverture prévue pour septembre 2015.

Coup d'oeil sur cet article

Le coût des loyers étant devenu trop élevé sur la Grande Allée, un restaurateur de Québec a déménagé ses pénates à proximité de l’amphithéâtre qui est le secteur en devenir, selon lui.

Richard Gauvreau et son chef associé, Joseph-Youri Gamper, du restaurant Casa Calzone ont quitté la Grande Allée pour s’établir sur la rue de la Pointe-aux-Lièvres, située à huit minutes de marche du futur amphithéâtre multifonctionnel.

Plusieurs raisons ont mené à cette décision dont le coût des loyers sur la Grande Allée qui est jugé excessif par le restaurateur.

Le propriétaire de l’immeuble où logeait la Casa Calzone depuis 1999 exigeait de M. Gauvreau qu’il assume 80 % des taxes municipales qui sont passées de 13 519 $ à 24 109 $, de 2009 à 2013, alors qu’il n’occupait que le tiers de la bâtisse.

De plus, les deux parties ne s’entendaient pas sur la durée du bail. M. Gauvreau a donc choisi de plier bagage lorsqu’il a acquis le restaurant fondé par Horst Gamper.

«Ça fait plusieurs années que j’essayais de l’acheter, mais mon offre était conditionnelle au renouvellement du bail qui arrivait à échéance en mai 2014. Quand le propriétaire de l’immeuble m’a vu arriver comme nouvel investisseur, il a augmenté le prix de son loyer. Bref, je n’ai pas pu m’entendre avec lui.»

Un nouveau souffle

Un mal pour un bien pour l’homme d’affaires qui s’est rapidement tourné vers le secteur de l’amphithéâtre, dans Limoilou, où il a investi près d’un demi-million de dollars pour se relocaliser.

«Quand on sait que la Ville et le gouvernement du Québec ont investi 400 M$, c’est sûr qu’il va se passer quelque chose ici qu’il y ait ou non une équipe de hockey», a ajouté M. Gauvreau qui est loin d’être le seul à s’intéresser au secteur.

GM Développement a de gros projets sur la table avec la construction d’un hôtel de 125 chambres et des immeubles de bureaux tout autour. C’est sans compter l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres qui devrait lever de terre incessamment.

«Il y a des choses très intéressantes qui se brassent ici. On est à proximité de tout», a poursuivi le restaurateur qui compte bénéficier des retombées d’Expo Québec dans quelques semaines.

Le restaurant de 50 places, qui possède aussi une jolie terrasse, a ouvert ses portes dans son nouveau quartier en juin dernier.

Les clients de M. Gauvreau profitent aussi des avantages que procure le nouvel emplacement, car en payant moins cher pour le loyer, le restaurateur a pu réduire les prix du menu.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.