/lifestyle/food
Navigation
Bouffe de rue

La Panthère verte cuisine bio-végé

Coup d'oeil sur cet article

Quand Chaim Shoham a lancé La Panthère verte, il a poussé au maximum le concept d’alimentation responsable: il enfourchait son vélo pour livrer ses sandwichs biologiques végétaliens, produits autant que possible avec des aliments du Québec.

Quand Chaim Shoham a lancé La Panthère verte, il a poussé au maximum le concept d’alimentation responsable: il enfourchait son vélo pour livrer ses sandwichs biologiques végétaliens, produits autant que possible avec des aliments du Québec.

Aujourd’hui, il a trois restaurants… et un camion.

«L’idée, c’est d’être éco-responsable, alors le propriétaire n’utilisait pas d’essence. Mais quand ils ont lancé le projet-pilote pour la cuisine de rue, on s’est dit que c’était une bonne façon de faire connaître l’entreprise», affirme Mackenzie Snow, gérante du camion.

La Panthère verte offre des produits végétaliens, ce qui veut dire que le restaurateur évite tout ce qui vient des animaux. Pas de viande, évidemment, mais aussi pas d’œufs, pas de lait et pas de graisses animales.

C’est aussi le seul camion que nous avons vu qui a un bac pour le compost.

- Avec la collaboration de Simon Dessureault


LE REPAS
Facture totale : 25,75 $
 
On a commandé le falafel traditionnel (7 $), en format combo avec les frites aux patates douces et le soda mangue et orange (5 $). Pour la deuxième commande, on a opté pour le «chic» kebab (8,45 $), avec un soda au gingembre (1,95 $). Les taxes ne sont pas comprises dans les prix affichés.
 
PROPRETÉ ET ESTHÉTIQUE
Note : 5/5
 
Le camion est facilement repérable et le concept de jungle est réussi. C’est un des camions les plus propres que nous avons croisés. Prenez toutefois quelques serviettes, parce que la sauce peut couler.
 
CHOIX 
Note: 3/5
 
Il n’y a que trois choix de sandwich, et ils se ressemblent beaucoup. Le seul accompagnement disponible, c’est les frites aux patates douces. On peut aussi commander un biscuit ou un gros brownie pour dessert. Comme boisson, il y a deux sortes de soda bio et de l’eau de noix de coco.
 
RAPIDITÉ 
Note : 4/5
 
Étrangement, l’attente était plus longue pour commander que pour prendre la nourriture. Peut-être sensibilisaient-ils leurs clients à l’alimentation responsable?
 
Une fois la commande enregistrée, on a toutefois reçu nos sandwichs en deux temps, trois mouvements.
 
RAPPORT QUALITÉ/PRIX 
Note : 4,5/5
 
Les sandwichs étaient bons, surtout le kebab avec sa sauce zahug (un mélange de coriandre, de jalapeno et de vinaigre de cidre de pomme). Mais ce sont les frites qui ont retenu notre attention: à elles seules, elles valent le détour. Mme Snow n’a pas voulu dévoiler la «recette secrète» de l’assaisonnement… sauf pour le paprika et le romarin. Avec ou sans la mayonnaise chipotle, c’est un régal.
 
Il n’est pas nécessaire de prendre un combo pour être rassasié. Le sandwich à lui seul peut combler un appétit moyen, ce qui permet de limiter la facture à moins de 10$. C’est un peu plus cher pour les gourmands, mais les frites valent nettement les 4$ supplémentaires.
 
APPRÉCIATION GLOBALE 
Note : 4/5
 
C’est un des rares camions où on est rassasié pour moins de 10 $, ce qui nous a surpris de la part d’un restaurateur bio-végé-écolo. Par contre, il manque de choix.
Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.