/sports/hockey/canadiens
Navigation
Canadien

« Ça n’a jamais levé avec Patrick »

parenteau
photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il savoure le fait de poursuivre sa carrière à Montréal devant parents et amis, Pierre-Alexandre Parenteau est déçu de la façon dont les choses se sont produites avec l’Avalanche du Colorado l’an dernier.

«Mon départ du Colorado ne m’a pas surpris, car je savais que l’organisation voulait m’échanger, qu’elle n’avait plus de plan pour moi.

«Ça m’a déçu de l’apprendre, moi qui m’étais engagé pour quatre ans avec l’organisation. Mais le hockey est une roue qui tourne».

Le nouvel ailier droit du Tricolore mentionne que sa relation avec le nouvel entraîneur de l’Avalanche, Patrick Roy, n’était pas la meilleure.

«Je ne sais pas pourquoi ça n’a pas marché, mais ma relation avec Patrick n’a jamais levé. J’aurais préféré qu’il en soit autrement. On dirait que du moment où j’ai été blessé aux Fêtes, tout a déboulé par la suite.»

Des amis à Montréal

P.-A. Parenteau ne sera pas en terrain inconnu dans le vestiaire du Tricolore. Il connaît très bien Brandon Prust et Dale Weise pour avoir évolué avec eux chez les Rangers de New York, et c’est un ami personnel de David Desharnais.

Des amis aux noces

Plusieurs ex-coéquipiers de Parenteau ont assisté à ses noces à Cap Bimet, une petite municipalité voisine de Shédiac, au Nouveau-Brunswick, samedi dernier.

Parmi eux, on retrouvait notamment Nathan MacKinnon, Jean-Sébastien Giguère, Ryan O’Reilley, John Mitchell, Shane O’Brien, Zenon Konopka et quelques autres.

 

Commentaires