/sports/others
Navigation

L’après Tour

Coup d'oeil sur cet article

Maintenant que la poussière est retombée sur les Champs Élysées et que c’est l’heure des bilans pour l’organisation du Tour de France, c’est le temps du repos pour les coureurs. Pour les autres qui n’ont pas fait la Grande Boucle, la pause de juillet est terminée et c’est le temps de se préparer pour la suite.

Maintenant que la poussière est retombée sur les Champs Élysées et que c’est l’heure des bilans pour l’organisation du Tour de France, c’est le temps du repos pour les coureurs. Pour les autres qui n’ont pas fait la Grande Boucle, la pause de juillet est terminée et c’est le temps de se préparer pour la suite.

Quand un coureur termine le Tour, c’est le temps de se reposer, mais il ne faut pas trop se reposer non plus. De façon générale, les coureurs resteront à la maison deux à trois semaines pour se changer les idées et faire quelques entraînements sans intensité.

Par la suite, ils retournent à la compétition afin de préparer les objectifs de la fin de saison. Si les coureurs se reposent adéquatement, ils ont un excellent niveau de forme physique pour le restant de la saison. Le Tour est tellement exigeant, mais c’est également un excellent entraînement.

Des spectacles

C’est aussi le temps de Critériums d’après-Tour. Ce sont des courses organisées sur des petits circuits et qui rassemblent quelques vedettes du dernier Tour de France. Leur but est principalement de donner la chance aux gens de voir dans leur village ceux qui ont animé le Tour.

Afin d’attirer ces coureurs, l’organisateur remet un cachet à chacun d’eux selon les résultats qu’il a obtenus sur la Grande Boucle. Pour le maillot jaune, ça peut représenter quelques dizaines de milliers de dollars. Et étant donné que c’est pour le spectacle, le dénouement de la course est établi par l’organisateur avant même le départ de la course. Par exemple, lundi soir avait lieu un critérium à Aalst, en Belgique, et c’est Van Avermaet qui a remporté la course devant Nibali et Kittel.

Attirer l’attention

Pour les autres coureurs, la fin de saison est l’occasion de se faire valoir pour l’année suivante. Durant le Tour, il y a très peu d’autres courses qui ont lieu étant donné que toute l’attention est tournée vers les routes de France.

Au chapitre des compétitions, il reste deux grands objectifs pour les coureurs selon leur physionomie. Pour les coureurs grimpeurs et les coureurs de Grands Tours, il y a la Vuelta de España qui se déroulera du 24 août au 14 septembre. Pour les rouleurs et les puncheurs, il y a les très prestigieux Championnats du monde qui auront lieu à la fin du mois de septembre. De plus, il y a quelques Classiques de fin de saison qui sont très prisées tel le GP de Plouay (31 août), Il Lombardia (5 octobre) et Paris-Tours (13 octobre).

Pour les Canadiens et les Québécois, comme Hugo Houle et Antoine Duchesne, c’est le moment de se préparer pour les Grands Prix cyclistes de Québec et de Montréal. Je suis certain que c’est un de leur plus gros objectif de la saison et ils veulent performer devant leurs familles et amis.

Les deux sont présentement au Tour de Wallonie qui se dispute jusqu’à aujourd’hui en Belgique et ils ont connu une bonne course jusqu’à maintenant.

Commentaires