/news/currentevents
Navigation
Procès Lise Thibault

Douée et novatrice, mais pas administratrice

Le contre-interrogatoire de l’ex-lieutenante-gouverneure s’est amorcé jeudi

Quebec
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC À une question du procureur de la poursuite, Lise Thibault a affirmé que les trois karts de golf payés par le gouvernement se trouvent chez elle.

Coup d'oeil sur cet article

Après trois jours d’interrogatoire, la poursuite a entrepris, jeudi, le difficile exercice de contre-interroger Lise Thibault au sujet des accusations d’abus de confiance et de fabrication de faux qui pèsent contre elle.

«Vous êtes une femme intelligente, vous, Mme Thibault, n’est-ce pas? Non, je ne suis pas très intelligente. Je suis juste une femme douée, avec les talents qui m’ont été donnés.»

La femme de 75 ans a esquivé plusieurs questions qui lui ont été posées, hier. Elle a bifurqué pour répondre autre chose.

«À plusieurs reprises dans votre témoignage, vous avez dit des choses comme: “On a fait construire trois écoles” ou encore “On siégeait sur le conseil d’administration”. J’imagine donc que vous étiez une bonne administratrice?» a questionné le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Me Marcel Guimont.

«Vous savez, je n’étais pas administratrice, j’étais novatrice et, qui plus est, «on» exclut la personne qui parle», a rétorqué la dame, faisant rire l’ensemble des personnes présentes dans la salle.

Golf et Fondation

Hier, plusieurs des sujets abordés en interrogatoire l’ont aussi été en contre-interrogatoire, comme celui, épineux, de la voiturette de golf adaptée pour l’ex-lieutenante-gouverneure.

«Où sont, aujourd’hui, les trois karts de golf payés par les gouvernements?» a demandé Me Guimont. «Ils sont chez moi, à ma résidence, et il y en a un qui est à la disposition des gens, qui peuvent venir chez moi pour l’emprunter», a-t-elle répondu à l’avocat.

La Fondation Lise Thibault a aussi été ramenée sur le tapis par le poursuivant. «Pourquoi, Mme Thibault, ne jamais avoir dit à Patrimoine Canada que vous aviez une Fondation? Est-ce que vous aviez lu le chapitre sur les conflits d’intérêts que l’on retrouve dans le cahier que vous appelez «la bible», remis au lieutenant-gouverneur?» a demandé Me Guimont.

«Je ne sais même pas s’il avait intérêt à savoir ça», a-t-elle rétorqué.

Lecture des quotidiens

Le poursuivant a également demandé à l’ex-lieutenante-gouverneure de nommer, si elle en était capable, les huit quotidiens qu’elle lisait chaque jour lorsqu’elle était en fonction 24 heures sur 24.

«Il y avait Le Soleil, Le Journal de Québec, La Presse, Le Devoir et Le Nouvelliste», a-t-elle énuméré.

Le procès de la septuagénaire se poursuit vendredi.

 

déclarations de Lise Thibault
«
Cette année, je n’ai pas joué au golf, mais j’ai utilisé la voiturette pour faire mon jardinage. Par exemple, là où vous mettriez un sac, moi, je mets mes outils et j’ai aussi des chaudières dans lesquelles je mets mes mauvaises herbes.»
 
«
Quand mon successeur a été nommé, je lui ai parlé pendant deux heures et je l’ai reçu à dîner avec sa conjointe. Il a eu le genre de formation que j’aurais aimé avoir.»
 
«
Je suis une libérale née d’un père unioniste, mais je n’ai jamais montré mes couleurs
 
«
Au Québec, le lieutenant-gouverneur se fait appeler Son Excellence. Ailleurs au Canada, c’est plutôt Votre Honneur.»
 
«
Je suis déjà allée au Nouveau-Brunswick en l’an 2000 pour accueillir le prélèvement des eaux qui avait été fait à même les trois mers qui bordent notre pays.»
 
«
Après mon mandat et à la suite des expériences que j’ai eues avec mon kart de golf, il y a une décision qui sera prise à la Maison-Blanche pour que chaque terrain de golf en Floride ait son kart.»
 
Commentaires