/news/health
Navigation
Stress

Le stress lors de la grossesse a des répercussions sur les générations suivantes

foetus
Photo Archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

LETHBRIDGE, Alberta – Une nouvelle étude canadienne suggère que le stress durant la grossesse peut avoir des conséquences chez celle de la petite-fille d’une femme.

Utilisant des rats de laboratoire, des chercheurs à l’Université de Lethbridge, en Alberta, ont constaté que les filles des mères affectées par le stress ont vécu des grossesses plus courtes et affichaient des niveaux de glucose que celles d’un groupe contrôlé par les scientifiques.

«Une trouvaille surprenante fut qu’un degré de stress moyen à modéré durant la grossesse a aggravé la situation au fil des générations. Ainsi, les effets du stress ont crû avec chaque génération», a indiqué l’auteure principale de l’étude, Gerlinde Metz.

«L’étude suggère que, mis à part les conclusions portant sur la grossesse, les causes de plusieurs maladies complexes pourraient trouver leurs racines dans les expériences de vie de nos ancêtres», a-t-elle continué.

L’étude est publiée dans la revue BMC Medicine.

Commentaires