/misc
Navigation
basketball | Planète basket

Becky Hammon à la conquête de la NBA

PRO-WOMENS-BASKETBALL/
photo USA Today Sports

Coup d'oeil sur cet article

Becky Hammon ne mesure que 5 pi 6 po et n’a jamais «dunké» de sa vie ni dirigé une équipe de basketball. Pourtant, elle est devenue la première femme à faire partie du personnel d’entraîneurs d’une équipe de la NBA.

Becky Hammon ne mesure que 5 pi 6 po et n’a jamais «dunké» de sa vie ni dirigé une équipe de basketball. Pourtant, elle est devenue la première femme à faire partie du personnel d’entraîneurs d’une équipe de la NBA.

Lorsque les Spurs de San Antonio – les champions en titre de la NBA – l’ont nommée entraîneuse adjointe de leur formation, le 5 août, Becky Hammon est devenue à 37 ans la première femme à accéder à un poste d’entraîneur dans la NBA de façon professionnelle et à temps complet.

Athlète déterminée

Malgré sa petite taille de 5 pi 6 po – une rareté même en basketball féminin – Rebecca «Becky» Hammon a connu énormément de succès en tant que meneuse de jeu à l’université de Colorado State.

Même si l’athlète native du Dakota du Sud n’est pas repêchée par la WNBA, elle y accède en tant que joueuse autonome le 12 mai 1999. Alors âgée de 22 ans, elle devient membre du Liberty de New York. Son leadership, sa capacité de réussir des lancers de trois points et son jeu défensif intense font d’elle une favorite de la foule.

Toutefois, en avril 2007, l’équipe new-yorkaise l’échange aux Silver Stars de San Antonio croyant que l’athlète de 30 ans a atteint son apogée. Grave ­erreur!

L’éclosion d’une superstar

Surnommée «Big Shot Becky» pour son habileté à réussir des lancers sous pression, Hammon devient une véritable vedette de la WNBA durant ses huit saisons à San Antonio.

Lorsque les Stars annoncent qu’elle tire sa révérence au terme de la saison 2014, après 16 saisons dans la WNBA, Becky Hammon a une longue liste d’accomplissements et de records dont elle peut être fière.

La controverse des JO

En 2007, Hammon n’est pas sélectionnée pour faire partie de l’équipe nationale américaine en vue des Jeux ­olympiques d’été de 2008 à Pékin.

Voulant absolument réaliser son rêve de jeunesse de participer aux JO, elle accepte l’offre de la Russie qui lui propose un poste au sein de son équipe nationale et un lucratif contrat de deux saisons avec le CSKA de Moscou, une équipe professionnelle pour laquelle elle évoluera durant la saison morte de la WNBA.

Il va sans dire que cette décision d’obtenir la citoyenneté russe afin de prendre part aux JO cause toute une commotion aux États-Unis. De nombreuses personnes ont questionné son patriotisme et l’ont qualifiée de «traître à la nation».

Pas un coup de pub

Si certains croient que les Spurs ont embauché Becky Hammon pour créer un coup publicitaire, ils connaissent bien mal le doyen des entraîneurs dans la NBA, Gregg Popovich.

En 18 saisons derrière le banc des Spurs, Popovich n’a jamais laissé les médias ou les partisans dicter sa ligne de conduite. Son seul objectif est de gagner des matchs de basket et il n’a jamais eu peur de prendre des décisions qui sortent de l’ordinaire pour y parvenir.

D’ailleurs, lorsqu’est venu le temps d’annoncer l’embauche de Becky Hammon, les Spurs ont tout simplement publié un communiqué de presse dans lequel ils indiquaient qu’ils avaient ajouté un nouvel adjoint à leur personnel d’entraîneurs sans jamais mentionner le caractère historique de la nomination de l’ancienne vedette de la WNBA.

De plus, tous ceux et celles qui ont côtoyé Becky Hammon au cours de sa carrière sont catégoriques: elle est née pour diriger une équipe. Son sens du basket est extrêmement élevé et hors du commun.

En 2012-13, alors qu’elle était blessée au genou et ne pouvait pas jouer au basket, elle a passé la saison en stage avec les Spurs afin de s’initier au métier d’entraîneur-adjoint.

La direction des Spurs – Popovich en tête – ainsi que les joueurs ont été tellement impressionnés par ses compétences et sa contribution que San Antonio a pris la décision de lui offrir le poste officiellement le 5 août dernier.

 

Commentaires