/sports/hockey
Navigation
Boot Camp

Audy-Marchessault prêche par l’exemple

Changer son alimentation a rapporté des dividendes

L'attaquant Jonathan Audy-Marchessault est revigoré par l’alimentation plus nutritive qu'il a adoptée au cours de l'été.
PHOTO ROBY ST-GELAIS L'attaquant Jonathan Audy-Marchessault est revigoré par l’alimentation plus nutritive qu'il a adoptée au cours de l'été.

Coup d'oeil sur cet article

Jonathan Audy-Marchessault veut connaître une saison du tonnerre et il a pris les moyens de ses ambitions pour y arriver pendant la saison morte. Fini le riz et les pommes de terre; place aux légumes et à la salade!

Jonathan Audy-Marchessault veut connaître une saison du tonnerre et il a pris les moyens de ses ambitions pour y arriver pendant la saison morte. Fini le riz et les pommes de terre; place aux légumes et à la salade!

Marchessault fait partie de la quarantaine de hockeyeurs qui font la démonstration de leur talent jusqu’à demain dans le cadre de la troisième saison du Boot Camp, au Centre sportif de Sainte-Foy.

À la veille d’amorcer une quatrième campagne chez les professionnels et une première complète dans l’organisation du Lightning de Tampa Bay, l’ancien attaquant des Remparts est revigoré par un changement d’alimentation. Les bienfaits du Guide alimentaire canadien portent leurs fruits!

«Je me sens beaucoup plus en forme, plaide le patineur de 23 ans, rencontré hier soir après une écrasante victoire contre l’équipe de Pier-Cédric Labrie. Je faisais attention [avant], mais je ne savais pas bien me nourrir. Je mangeais trop de féculents [pommes de terre, riz, pâtes]. J’ai fait place aux légumes, salades et aux protéines.»

«Quand tu t’entraînes bien, que tu te reposes bien et que tu te nourris bien, il y a beaucoup de changements qui se produisent dans ton corps, ajoute-t-il. J’ai commencé à voir une différence après trois semaines. Je suis plus stable et plus rapide. En raison de mon gabarit (5 pi 9 po et 180 lb), je dois toujours aller plus vite, année après année, et c’est surtout là-dessus que je me focalise.»

Premier camp à Tampa

Cédé au Lightning par les Blue Jackets de Colombus en mars dernier, Audy-Marchessault va vivre son premier camp d’entraînement en sol floridien dans un peu moins d’un mois. En 21 matchs avec le club-école du Lightning, le Crunch de Syracuse, le Québécois a inscrit 15 points, dont 9 buts.

«C’est ce que je souhaitais: tomber dans une organisation qui me voulait autant que cela. Je me sens choyé et, pour moi, c’est une belle opportunité. L’équipe reflète mon style offensif et je suis très excité par cette nouvelle saison.»

Les batailles s’annoncent donc féroces à Tampa, alors que Jonathan Drouin, choix de première ronde, troisième au total, des Bolts en 2013, sera aussi à la recherche d’un casier chez les recrues.

«Je veux causer une surprise et tailler ma place, assure Audy-Marchessault qui écoulera cette saison la dernière année de son contrat. Je crois que j’ai bien fini et je veux continuer sur cette lancée. Ça fait trois ans que je suis dans la Ligue américaine et je suis rendu à un autre niveau.»

Investi

Par ailleurs, sa présence en fin de semaine à Québec allait de soi. «Cédric [Desjardins] et sa femme Marie-Pier sont des amis proches, confie le jeune homme. Je suis heureux d’être ici pour une troisième année et je me suis plus impliqué cette fois. Les causes nous touchent. On voit aussi où nous en sommes dans notre entraînement estival.»

Les rencontres du jour au Boot Camp se dérouleront entre 12 h 15 et 20 h 30. La grande finale se tiendra demain, en après-midi, dès 14 h 45. David Desharnais, Derick Brassard, Mikhail Grigorenko et Sean Couturier font notamment partie des têtes d’affiche de l’événement dont les profits seront remis à des organismes caritatifs.

 

Commentaires