/news
Navigation
Lac-Mégantic

Les 47 rapports bientôt prêts

Les conclusions du BST, dévoilées ce matin, aideront le Bureau du coroner à compléter son travail

Lac MÈgantic
Un peu plus d’un an après le déraillement et les explostions qui ont fait 47 victimes à Lac-Mégantic, le BST dévoilera ce matin son rapport concernant la tragédie, avant que le Bureau du coroner ne fasse de même sous peu.

Coup d'oeil sur cet article

Le rapport très attendu du Bureau de la sécurité dans les transports (BST) concernant la tragédie ferroviaire à Lac-Mégantic, qui sera dévoilé ce matin, alimentera ceux du coroner qui seront remis sous peu aux familles des victimes.

Le coroner doit pondre 47 rapports détaillés, un pour chacune des victimes. «Au cours des prochaines semaines, ça devrait être prêt», a confirmé au Journal la porte-parole du Bureau du coroner, Geneviève Guilbault.

«Le coroner attendait d’avoir reçu tous les documents avant de faire son propre rapport. Ça inclut le rapport d’enquête policière que nous avons reçu, qui est très volumineux d’ailleurs, et celui du BST (rendu public aujourd’hui)».

Une reconstitution 3D

Les conclusions de l’enquête et les recommandations du BST seront dévoilées par la présidente de l’organisme fédéral Wendy Tadros, qui se déplacera à Lac-Mégantic avecl’administrateur en chef des opérations Jean Laporte et les enquêteurs Don Ross et Ian Perkins.

Au cours de la conférence de presse, ils présenteront également une animation en trois dimensions de l’accident, qui a été reconstitué.

Une réparation bâclée ?

Parmi les faits nouveaux, le BST se serait notamment penché sur la réparation du moteur d’une des cinq locomotives, neuf mois avant l’accident. Cette réparation, qui aurait été mal effectuée selon le quotidien Globe and Mail, aurait pu jouer un rôle dans la cascade des événements et la tragédie puisqu’elle aurait entraîné le premier incendie, à Nantes. Le BST a refusé de commenter ces informations hier.

Enquête publique réclamée

Par ailleurs, des voix s’élèvent pour réclamer une enquête publique indépendante. Le Centre canadien de politiques alternatives, qui a dévoilé une étude qui s’intitule «Aveuglement volontaire», hier, montre du doigt Transport Canada et les lacunes dans la réglementation fédérale.

À l’aube du dévoilement du rapport du BST, le directeur du centre, Bruce Campbell, se demandait toujours si l’organisme fédéral oserait critiquer «la négligence dont a fait preuve l’industrie et l’incompétence du gouvernement», qui auraient contribué au pire désastre ferroviaire du dernier siècle.

Commentaires
Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions