/lifestyle/tourism
Navigation
Église St. Matthew

Une bibliothèque riche d’histoire

Depuis 1980, les citoyens de Québec peuvent bénéficier des services de la bibliothèque Saint-Jean-Baptiste dans un décor riche d’histoire.
JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL DE QUÉBEC Depuis 1980, les citoyens de Québec peuvent bénéficier des services de la bibliothèque Saint-Jean-Baptiste dans un décor riche d’histoire.

Coup d'oeil sur cet article

Érigée dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, l’église St. Matthew est l’un des principaux repères visuels du quartier Saint-Jean-Baptiste. Ce lieu de culte anglican a traversé les siècles et ouvre désormais ses portes à une nouvelle vocation: bibliothèque.

Érigée dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, l’église St. Matthew est l’un des principaux repères visuels du quartier Saint-Jean-Baptiste. Ce lieu de culte anglican a traversé les siècles et ouvre désormais ses portes à une nouvelle vocation: bibliothèque.

L’église St. Matthew était à l’origine la maison du fossoyeur responsable du cimetière protestant situé sur la rue Saint-Jean. En 1822, alors que la communauté protestante augmente en nombre, on n’a d’autre choix que de transformer la demeure en chapelle permanente pour y célébrer des messes.

En 1845, le bâtiment est rasé par un incendie qui ravage le faubourg. Une nouvelle chapelle sera inaugurée en 1849 pour y accueillir ses quelque 475 fidèles. Au fil des ans, on procède à des travaux d’agrandissement et d’embellissement de style néogothique.

«L’église St. Matthew, c’est l’exemple parfait d’un mouvement qui a commencé en Angleterre autour des années 1840, explique l’historien David Mendel. En raison des villes industrielles grises et laides, on voulait construire des œuvres de beauté. On s’est donc inspiré des églises paroissiales anglaises du Moyen Âge, ce qui explique le style gothique.»

Symbole de la mère patrie

L’architecture visiblement anglaise de l’église St. Matthew est le témoin silencieux de la confrontation religieuse entre les conquérants et les conquis dans les années qui suivent le traité de Paris.

Le contexte francophone et catholique de la ville de Québec explique en grande partie le désir de la communauté protestante de construire un bâtiment qui rappelle ceux de sa mère patrie.

Grandes arcades arrondies, chœur à chevet plat et colonnes ornées de bagues, les éléments architecturaux de l’église du Vieux-Québec sont assurément inspirés des églises médiévales anglaises.

«C’est extraordinaire de voir, entre autres, les vitraux qui ont été conservés, le baptistère en pierre directement amené d’Angleterre, note M. Mendel. C’est comme si on était en Angleterre.»

Bibliothèque

Classé monument historique en 1976, l’édifice fermé au culte a été donné à la Ville de Québec par l’Église anglicane en 1979. L’année suivante, des travaux de restauration ont été effectués et une bibliothèque a été inaugurée en ces murs. Depuis, les citoyens de Québec peuvent bénéficier des services de la bibliothèque Saint-Jean-Baptiste dans un décor riche d’histoire.


Bibliothèque Saint-Jean-Baptiste

Adresse: 755, rue Saint-Jean,
Vieux-Québec, G1R 1R1
Horaire: lundi, mardi et jeudi, 12 h à 17 h 30;
mercredi, 12 h à 20 h; vendredi, 10 h à 17 h 30; samedi et dimanche, 13 h à 17 h
Tarif: accès gratuit
Téléphone: 418 641-6798
Site web: www.bibliothequesdequebec.qc.ca

Commentaires