/opinion/columnists
Navigation

Femmes de tête, femmes de cœur, femmes d’honneur

Coup d'oeil sur cet article

Honoré de Balzac a dit que «l’amitié des femmes est de beaucoup supérieu­re à leur amour». Parce que, oui, les femmes, nous avons ce souci de conserver et entretenir nos relations d’amitié.

Honoré de Balzac a dit que «l’amitié des femmes est de beaucoup supérieu­re à leur amour». Parce que, oui, les femmes, nous avons ce souci de conserver et entretenir nos relations d’amitié.

Les femmes ont également un sens développé du rassemblement et de l’entraide. S’unir pour échanger. S’unir pour bâtir. Et je suis chaque fois impressionnée de constater à quel point la force de cette entraide au fémi­nin est considérable.

J’ai eu la chance de mesurer tout l’impact de cette solidarité alors que j’ai récemment réuni 50 femmes à l’occasion d’un dîner-bénéfice qui visait à soutenir la première campagne de financement de la Fondation IUCPQ.

Chacune de ces femmes a accepté de verser un montant de 1000 $ pour se joindre à ma tablée. À nous toutes, avec la participation de partenaires, nous avons pu remettre 50 000 $ à la Fondation.

Au-delà de cette contribution 100 % féminine, je suis fière des liens d’amitié tissés lors de cet événement, liens qui se poursuivent bien souvent tant dans la vie personnelle que professionnelle des invitées.

Une tradition

L’impact des femmes qui se sont unies pour bâtir ne date pas d’hier. Remontons 375 ans en arrière avec l’arrivée conjointe en Nouvelle-France des Ursulines et des Augustines. Les premières avaient pour mission d’éduquer les jeunes filles, fondant l’École des Ursulines de Québec, alors que les Augustines avaient le mandat d’ouvrir un Hôtel-Dieu, premier hôpital en Amérique, jetant ainsi les bases de notre système de santé.

Vous comprendrez donc que c’est avec plaisir que j’ai accepté de me joindre aux gestionnaires de la Fiducie du patrimoine culturel des Augustines pour assurer le financement de la mission sociale d’un extraordinaire projet une fois la restauration actuellement en cours achevée.

Contact privilégié

Ce projet unique permettra un contact privilégié avec le patrimoine culturel de cette communauté et proposera une expérience encore jamais vue en termes de santé globale pour le corps et l’esprit, notamment par divers forfaits et séjours, véritable incursion dans l’univers du soin depuis ses origines.

Convaincue de la portée que ce legs aura sur la Ville de Québec, je me lance une fois de plus le défi de rassembler 50 personnes, déboursant 1000  $ chacune, qui deviendront les ambassadrices du projet et dont la participation restera gravée à jamais sur les murs du Monastère. S’unir pour créer et faire avancer les choses.

Car, oui, je crois à l’effet d’entraide. Et à ses répercussions. À chacun de faire partie du mouvement!

Pour les détails du projet, rendez-vous sur le site www.augustines.ca.

 

Commentaires