/news/politics
Navigation
Compressions budgétaires

La Sûreté du Québec va réduire ses dépenses

Michel Forget
Photo d'Archives Michel Forget, Directeur des communications de la SQ

Coup d'oeil sur cet article

La Sûreté du Québec collaborera dans l’exercice de contrôle des dépenses de l’État, en limitant ou en réduisant ses propres dépenses, a-t-on appris hier.

La SQ a annoncé hier l’adoption de 32 mesures touchant principalement l’administration et le soutien.

L’effort budgétaire devra se situer entre 20 et 30 millions $ d’ici la fin de l’exercice, a confirmé Michel Forget, directeur des communications de la SQ.

Pour y parvenir, la SQ a l’intention de diminuer l’utilisation des heures supplémentaires et de réduire les dépenses de fonctionnement. C’est-à-dire qu’il faudra minimiser les frais de déplacement, les dépenses de reproduction de documents ou d’approvisionnement non essentiel pour les missions.

Par exemple, les véhicules de patrouille, les équipements des policiers et les armes à feu qui sont essentiels seront renouvelés, mais les ordinateurs ou le mobilier de bureau ne le seront pas.

Embauches « modulées »

Les mesures toucheront également la gestion des locaux, les dépenses de contrats ou encore le partage des ressources entre départements.

«En aucun cas, on ne touchera aux services à la population», a précisé M. Forget.

Les embauches seront «modulées» selon les contraintes budgétaires et le nombre de départs à la retraite. M. Forget souligne qu’en aucun cas, elles ne seront suspendues.

La semaine prochaine, la SQ accueillera huit nouvelles recrues de l’école de police de Nicolet et les étudiants sont toujours invités à envoyer leur candidature.

La SQ dit avoir déjà économisé près de 175 000 heures supplémentaires en 2013-2014 tout en réduisant ses dépenses de façon significative. «Cette année, on est en bonne voie pour réaliser une bonne économie», a conclu M. Forget.

– Avec la collaboration de l’Agence QMI

Commentaires