/entertainment/shows
Navigation
Cancer

De l’amiante dans ses poumons

Le cancer de Gilles Latulippe pourrait avoir été causé par de l’amiante

Gilles Latulippe
Photo d'archives Gilles Latulippe a été propriétaire du Théâtre des variétés durant 33 ans.

Coup d'oeil sur cet article

Jacques Salvail, grand ami de Gilles Latulippe, affirme que le cancer du comédien pourrait avoir été causé par la présence d’amiante dans un rideau coupe-feu au Théâtre des variétés. « C’est l’hypothèse que son pneumologue a émise », confirme le fils de Gilles Latulippe.

Jacques Salvail, grand ami de Gilles Latulippe, affirme que le cancer du comédien pourrait avoir été causé par la présence d’amiante dans un rideau coupe-feu au Théâtre des variétés. « C’est l’hypothèse que son pneumologue a émise », confirme le fils de Gilles Latulippe.

C’est lors d’une entrevue à l’émission Deux filles le matin, diffusée hier, que Jacques Salvail a révélé cette information. «Il avait de l’amiante dans les poumons, précise le fils de Gilles Latulippe, Olivier Latulippe, joint par le Journal. «On a découvert plus tard d’où pourrait provenir l’amiante. La seule hypothèse est que ça pourrait venir d’un rideau coupe-feu, un rideau d’amiante, qu’il y avait au Théâtre des variétés», explique-t-il.

Gilles Latulippe a été propriétaire du Théâtre des variétés (aujourd’hui le Cabaret Latulippe) durant 33 ans. À l’époque, les propriétaires de salles avaient l’obligation d’installer un rideau coupe-feu sur la scène. Certains étaient faits à partir d’amiante. La dangerosité de ce matériel n’était pas encore connue. Le rideau était déjà en place lorsque Gilles Latulippe a acheté le théâtre.

Hypothèse

Olivier Latulippe précise toutefois qu’il s’agit seulement d’une hypothèse. «Ça n’a jamais été vérifié et on n’a plus le théâtre aujourd’hui. Mais mon père a aussi été fumeur pendant 20 ans. Donc, il y a tout de même d’autres causes possibles», dit-il.

La famille de Gilles Latulippe n’a pas demandé d’autopsie.

Chapelle ardente

Le corps de Gilles Latulippe sera exposé à l’hôtel de ville de Montréal jeudi, de 14 h à 21 h, à vendredi, de 10 h à midi. En après-midi vendredi, à partir de 14 h, l’endroit sera réservé aux parents, amis et membres de la communauté artistique qui ont côtoyé M. Latulippe. Le fils du comédien espère que le public respectera cette consigne. «Je voudrais que nos amis et notre famille puissent être là et qu’ils ne soient pas pris dehors parce qu’il y a trop de gens à l’intérieur», dit-il.

Un hommage privé, auquel participera Janine Sutto, sera rendu vendredi après-midi

Une grande amie

Olivier Latulippe souligne d’ailleurs que Mme Sutto a été d’une grande aide dans cette dure épreuve. «Elle était vraiment peinée, mais elle a fait tout ce qu’il fallait pour être sur toutes les chaînes et à toutes les émissions possibles et elle nous appelle tous les jours pour savoir comment on va», mentionne-t-il.

Gilles Latulippe et Janine Sutto ont, notamment, travaillé ensemble sur Symphorien et Poivre et sel.

Elle est la seule amie à avoir rendu visite à Gilles Latulippe lors de son hospitalisation. «C’est la seule que Gilles voulait voir», dit-il.

 
Commentaires