/slsj
Navigation

Escapade bénéfique dans les Maritimes

QMJHL
Photo d’archives Avec un Julio Billia en pleine possession de ses moyens et une équipe solidaire, les Saguenéens ont réussi à arrêter l’hémorragie et faire changer la direction du vent.

Coup d'oeil sur cet article

Dans la LHJMQ, il y a un vieux dicton qui dit qu’il n’y a rien de mieux qu’un voyage dans les Maritimes en début de saison pour forger un esprit d’équipe.

Dans la LHJMQ, il y a un vieux dicton qui dit qu’il n’y a rien de mieux qu’un voyage dans les Maritimes en début de saison pour forger un esprit d’équipe.

Dans le cas des Saguenéens, rien n’aura été plus vrai que cela. Le dernier week-end en aura été un qui nous aura fait passer par toute la gamme des émotions.

Dans un premier temps, c’était le retour de Laurent Dauphin (Arizona) et Gabryel Paquin-Boudreau (San Jose) de leur camp professionnel. Le retour de ces deux joueurs-clés était d’ailleurs très attendu.

Même si on affichait un alignement complet, le voyage ne s’annonçait pas des plus faciles, avec des arrêts à Halifax, Moncton et Saint John dans un trois matchs en trois jours.

Malgré une première rencontre en dents de scie et une défaite, nous avons quand même senti une énergie positive se dégager de l’équipe. Pas besoin de vous dire que l’arrivée de Dauphin et Paquin-Boudreau a nettement contribué à ce regain d’énergie.

Notre vrai visage

À partir de là, la magie a commencé à prendre place et le reste du voyage ne fut que du positif. Samedi à Moncton, nous avons vu le vrai visage des Sags: une équipe compétitive, opportuniste et déterminée.

Avec un Julio Billia en pleine possession de ses moyens et une équipe solidaire, nous avons réussi à arrêter l’hémorragie et faire changer la direction du vent.

C’est lors du dernier match, celui de dimanche à Saint John, que nous avons obtenu l’élément déclencheur recherché depuis le début de la saison. Un scénario digne d’un film d’Hollywood, où avec 0,6 seconde à faire au match, nous avons réussi à créer l’égalité pour ensuite l’emporter en fusillade.

Une victoire pleinement méritée et qui a fait énormément de bien au moral. Il faut souligner une performance de 55 lancers sur le but adverse dans un 3e match en trois jours, ce qui est digne de mention.

Malgré cela, nous avons quand même eu besoin d’une performance très solide de Billia et d’un deuxième effort dans le plus profond de chacun des 20 joueurs en uniforme.

Bon feeling

Il faut maintenant bâtir sur ce voyage. Ça ne veut pas dire que nous sommes complètement sortis du bois, mais le feeling est bon. Il reste encore 3 parties très difficiles à jouer sur la route avant le retour à la maison et nous devrons être à la hauteur.

Nous savons maintenant que nous pouvons marquer des buts en tout temps. Nous pouvons aussi compter sur deux bons gardiens de but. Il faut maintenant ajuster le tir défensivement et les succès vont suivre. Nous avons les éléments nécessaires en place et le trio d’entraîneurs travaille d’arrache-pied pour faire progresser cette équipe.

J’ai pleinement confiance en notre équipe et ce sont les amateurs qui en seront gagnants!

 

Commentaires