/misc
Navigation
Planète basket

Douche froide pour Rondo et les Celtics

BKN-BOSTON-CELTICS-MEDIA-DAY
photo courtoisie Rajon Rondo

Coup d'oeil sur cet article

Pour la deuxième année d’affilée, Rajon Rondo ratera le début de la saison des Celtics de Boston. Le joueur étoile s’est fracturé la main en glissant dans la douche!

Pour la deuxième année d’affilée, Rajon Rondo ratera le début de la saison des Celtics de Boston. Le joueur étoile s’est fracturé la main en glissant dans la douche!

Le destin n’est pas tendre à l’endroit de Rondo depuis quelques années. Après avoir pratiquement raté deux saisons à la suite d’une grave blessure au genou subie en janvier 2013, voilà que le meneur des Celtics est de nouveau sur la touche.

Rondo s’est fracturé un métacarpe de la main gauche quand il a glissé dans sa douche, jeudi dernier. Ayant subi une intervention chirurgicale vendredi matin, le joueur étoile devra être à l’écart du jeu pour une période de six à huit semaines, peut-être même 10, ce qui lui fera rater presque tout le premier mois de la ­saison régulière.

Douche ou trampoline ?

Lorsqu’il a rencontré les médias lundi, le vétéran de huit saisons dans la NBA a dû faire face à un barrage de questions concernant la façon dont il s’est blessé.

Certains médias ont indiqué que Rondo avait été vu dans un centre de trampoline le jour même de son accident sous la douche, insinuant qu’il aurait pu mentir quant à la cause de sa blessure.

«Suis-je sous enquête? a répondu Rondo avec la main gauche dans une attelle. J’ai accompagné mes enfants mardi et jeudi soir, mais je n’ai pas sauté sur le trampoline jeudi. J’ai glissé sous la douche, ce sont des choses qui arrivent.»

Le président des opérations basketball des Celtics, Danny Ainge, a dit qu’il n’avait aucune raison de douter de son joueur vedette. Il a confié qu’il était lui aussi tombé dans la douche, cet été, dans un hôtel de Las Vegas. Ainge a même dû passer la nuit à l’urgence afin de recevoir des points de suture à la tête.

Mauvais « timing »

Rajon Rondo écoule la dernière année de sa prolongation de contrat de cinq ans – d’une valeur de 55 M$  – qu’il a signée en 2009. Il deviendra donc joueur autonome sans ­compensation à la fin de la présente saison.

Comme il a déjà clairement indiqué qu’il veut tester le marché des joueurs autonomes, l’athlète de 28 ans a besoin de connaître une excellente saison afin d’augmenter sa valeur marchande. Cette autre blessure ne l’aidera évidemment pas.

L’échanger ?

Quant aux Celtics, les attentes sont élevées en ce qui concerne la prochaine année de leur capitaine. D’abord, ils ont besoin de leur joueur étoile s’ils veulent faire oublier la saison de misère (25 victoires et 57 défaites) qu’ils ont connue l’an dernier avec leur entraîneur recrue Brad Stevens.

Ils ont également besoin de voir si Rondo est complètement rétabli de sa blessure au genou et s’il peut redevenir le leader incontesté qui leur a permis de remporter un titre de championnat en 2008.

Car l’organisation des Celtics a une importante décision à prendre au cours de la prochaine saison. Doit-elle échanger Rondo avant la date limite des transactions en février prochain afin de ne pas le perdre à une autre équipe sans rien ­obtenir en retour à la fin de la saison?

Bien que les Celtics disent publiquement qu’ils veulent lui accorder un contrat de longue durée, ça fait quelques années que des rumeurs d’échange ­circulent au sujet de Rondo.

De plus, le copropriétaire de l’équipe, Wyc Grousbeck, a récemment qualifié Rondo de «joueur têtu et difficile à diriger». Sans compter qu’avec le sixième choix du dernier repêchage de la NBA, les Celtics ont sélectionné l’excellent Marcus Smart. L’ancien meneur de l’université Oklahoma State aura une chance inouïe de se faire valoir en l’absence de Rondo en début de saison.

L’avenir de Rajon Rondo avec la mythique équipe de Boston se jouera peut-être, alors qu’il sera contraint au banc des siens en début de saison.

Dommage pour lui…

 

Commentaires