/slsj
Navigation
Marquis

À la défense de la Coupe Canam

Pour une troisième saison consécutive, les Marquis devront défendre leur titre

Dean Lygitsakos
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Les Marquis de Jonquière amorcent leur troisième conquête consécutive de la Coupe Canam ce soir, face à l’Isothermic de Thetford Mines, et comme le hasard fait bien les choses, il s’agira d’une reprise de la finale de la dernière saison.

En mai dernier, la formation de la Ligue nord-américaine avait remporté une finale haute en rebondissements au terme de six rencontres âprement disputées.

Après cinq matchs préparatoires, Dean Lygitsakos trépigne d’impatience à l’idée de diriger son équipe où deux points au classement seront finalement à l’enjeu.

«Dire que j’ai hâte ne serait pas le bon mot, a lancé l’entraîneur-chef et directeur général des Marquis, précisant que le défi du prochain week-end sera de placer tout le monde dans la bonne chaise. Affronter une équipe comme Thetford Mines dès le premier match de la saison a beaucoup de bienfaits pour nous. Nos nouveaux joueurs vont savoir assez vite comment ça se passe dans la LNAH.»

Parmi les joueurs qui goûteront au circuit Godin pour une première fois, Yannick Riendeau et Jérémie Malouin feront partie des principaux acteurs qui auront un rôle important à jouer dans la pièce scénarisée par Dean Lygitsakos.

Alignement complet... ou presque

Pour cette première répétition générale, les champions en titre de la Coupe Canam devraient présenter un alignement complet. Un joueur régulier est toutefois un cas incertain en raison d’une légère blessure.

Absent lors du camp en raison de son travail, Francis Charette sera en uniforme. Pier-Olivier Pelletier sera le gardien partant, lui qui «mérite d’obtenir le premier départ de la saison, et ce, même si Fred Piché a connu tout un camp», a noté Dean Lygitsakos.

Pression omniprésente

Avec une formation passablement puissante sur papier, les Marquis sont pressentis pour remporter les grands honneurs. Une pression qui n’effraie toutefois pas Lygitsakos et sa troupe.

«On ne s’habitue jamais à la pression, mais on apprend à la gérer, a nuancé le grand manitou des Marquis. Avec tout ce qu’on a vécu l’an dernier, notamment les blessés et l’adversité durant les séries, les joueurs ont la peau épaisse et ils ne sont pas affectés quand le vent se lève. Ils ont prouvé que la pression les motive.»


Après le match de ce soir, les Marquis reçoivent les River Kings de Cornwall pour l’ouverture locale, demain. Présentation des joueurs et dévoilement de la bannière des champions des séries sont au menu.


Selon le site de la LNAH, Dean Lygitsakos est à 17 victoires du plateau des 200 en carrière en saison régulière. Le principal intéressé n’a pas semblé plus excité qu’il le faut par cette statistique. «Je carbure aux bagues [de championnat] et je préfère monter des projets avec des individus que de penser au nombre de victoires», a affirmé le pilote.

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.