/slsj
Navigation

Fin d’une séquence éreintante

Le défi était grand et la pression était palpable

Remparts
Photo d'archives Sans enlever rien aux Remparts, nous aurions mérité un bien meilleur sort qu’une défaite en prolongation dimanche dernier au célèbre Colisée de Québec.​​

Coup d'oeil sur cet article

Les Saguenéens sont sur la fin d’une séquence de six matchs sur la route. Pas besoin de vous dire que le retour à la maison sera bénéfique pour tous. Ces voyages aussi longs en début de saison sont bons pour tisser un bon esprit d’équipe, mais sont souvent durs pour le corps.

Ce voyage ne fera pas exception. La troupe des Bleus est amochée. La semaine dernière, lors des entraînements, il manquait jusqu’à sept joueurs en même temps. Ces longues heures de route, ces calendriers exigeants et ces matchs intenses et physiques ne pardonnent pas.

Malgré tout, l’équipe n’a jamais lâché. Le défi était grand et la pression était palpable. Amorcer un aussi long voyage après un début de saison en dents de scie -une seule victoire à nos quatre premières parties- n’a pas facilité la tâche.

Une récolte de 7 points sur une possibilité de 10 à nos 5 derniers matchs est plus que satisfaisante, et sans enlever rien aux Remparts de Québec, nous aurions mérité un bien meilleur sort qu’une défaite en prolongation dimanche dernier au célèbre Colisée de Québec.

De véritables guerriers

Les boys ont été intenses et ont tout donné durant cette longue séquence. On a vu une équipe se former et les retours de Laurent Dauphin et Gabryel Paquin-Boudreau ont vraiment fait du bien.

Les leaders se sont levés et les jeunes ont suivi. Nous avons des guerriers qui ont joué blessé. J’aime ce que j’ai vu. La route est longue et ce ne sera pas toujours parfait, mais si nous continuons à bâtir sur cette base, la route sera plus belle que sinueuse.

Un autre gros test nous attend vendredi à Baie-Comeau avant notre retour au Centre Georges-Vézina, dimanche. La prochaine semaine servira à panser les bobos et se préparer pour un autre week-end enlevant. Retour également sur les bancs d’école pour ces hockeyeurs-étudiants. Être un joueur de hockey est exigeant, mais gratifiant. C’est une école de vie extraordinaire et une préparation parfaite aux grandes responsabilités futures.

Félicitations à Laurent Dauphin pour son nouveau contrat vraiment mérité avec les Coyotes de Phoenix. Ça va le motiver plus que jamais et ce sont les Sags qui vont en profiter. En plus de cette récompense monétaire, une autre bonne nouvelle attendait Laurent avec sa nomination en tant que capitaine de l’équipe. Il est le leader incontesté et un exemple à suivre. Il sera bien entouré avec plusieurs autres joueurs capables d’amener du leadership à leur façon.

Du côté de la LNH, la saison se mettra en branle cette semaine et tout est permis de croire à une grosse saison de la part du CH. Les attentes seront très grandes à Montréal, comme toujours, et on espère que le nouveau haut salarié P.K. Subban sera aussi divertissant qu’au Banquier!

 

Commentaires