/news/politics
Navigation
Québec | Consulat de France

Un acheteur pour le consulat de France

Quebec
STEVENS LEBLANC/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Une compagnie québécoise d’immobilier est en voie d’acheter, pour près de trois millions de dollars, le bâtiment historique du 25, rue Saint-Louis qui abrite actuellement le Consulat général de France à Québec.

«Un acheteur a été identifié et nous avons l’accord de Paris pour la vente. La signature chez le notaire doit avoir lieu le 1er décembre», a fait savoir Yasmine Berthou, attachée de presse du Consulat général.

Comme la transaction n’a pas été finalisée et qu’il s’agit pour l’instant d’une «promesse d’achat», le courtier immobilier Perry Wong n’a pas voulu identifier clairement l’acquéreur. Mme Berthou croit savoir que la bâtisse «ne servira pas a priori pour un usage commercial», mais qu’elle sera transformée en résidence privée.

Proche des 3 M$

Le prix de vente exact n’a pas non plus été communiqué. M. Wong a cependant mentionné qu’il était «proche des trois millions» demandés par les autorités consulaires françaises au moment de mettre leur siège en vente, le 3 juillet dernier.

La vente du bâtiment historique a suscité une certaine polémique en France. Des députés y ont même décelé «un désengagement de la France à l’égard du peuple québécois».

D’ici l’été 2015, le Consulat général de France devrait déménager ses pénates dans une partie de l’édifice J-A-Tardif (connu aussi sous le nom de Complexe La Laurentienne ou d’Édifice BMO), situé au 500, Grande Allée Est, près du Concorde.

D’autre part, Le Journal a appris que la visite du président français, François Hollande, au Canada et au Québec, se déroulera du 2 au 4 novembre. Un passage par Québec est prévu durant ce périple.

Commentaires