/news/politics
Navigation
Sommet sur la culture

Une facture de 103 167 $

La Ville de Québec a payé l’inscription des convives et le service de traiteur

DM culture vision-01
Quelque 306 personnes participaient à ce rendez-vous.

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec a déboursé plus de 100 000 $ — dont 42 000 $ pour les seuls frais de traiteur — pour l’organisation du sommet Vision culture 2025, les 29 et 30 septembre dernier.

La Ville de Québec a déboursé plus de 100 000 $ — dont 42 000 $ pour les seuls frais de traiteur — pour l’organisation du sommet Vision culture 2025, les 29 et 30 septembre dernier.

Ces coûts incluent la location des salles, le traiteur ainsi que les divers frais administratifs et techniques.

Quelque 306 personnes participaient à ce rendez-vous par lequel la Ville de Québec réunissait divers intervenants du milieu culturel de la région.

La place du futur amphithéâtre dans le paysage culturel de la ville a dominé les débats.

Les convives n’avaient pas à verser de coût d’inscription. Tout était payé par la municipalité.

La bouffe

Durant les deux jours de l’activité, deux dîners, du café et un «verre de l’amitié» ont été servis par Capital HRS, une concession de Capital Traiteur, qui gère l’alimentation au Centre des congrès depuis 1996.

La Ville de Québec n’avait d’ailleurs pas le choix de passer par ce traiteur, puisque «tout client du Centre des congrès doit faire affaire avec le traiteur du centre», a expliqué le porte-parole de la Ville, David O’Brien.

Au total, quelque 720 repas ont ainsi été commandés. Un calcul sommaire du Journal montre que chacun des repas (y compris le café et le vin) a coûté près de 60 $ par personne.

L’opposition dénonce

Du côté de l’opposition, Paul Shoiry juge qu’il s’agit là d’une «dépense très élevée».

Il soutient que «des frais d’inscription minimaux de 20 à 25 $ sont normalement exigés pour ce genre d’événement pour payer certains frais et pour garantir que les gens vont venir».

Selon lui, «c’est un bon exemple qui montre que le maire n’a pas de limites dans ce genre de dépenses. C’est toujours: on paie tout avec l’argent des contribuables. Nous sommes pourtant dans une période de coupures dans les dépenses publiques», a ajouté le chef de l’opposition à l’hôtel de ville.

Ce dernier soutient par ailleurs que le nombre réel de participants à ce sommet avoisinait plutôt 200 personnes et non pas le chiffre de 306 avancé par la Ville.

L’événement en chiffres
325
inscrits
306
participants
720
repas commandés pour les deux jours
103 167 $
coût total
42 064 $
facture du traiteur
Les repas non consommés ont été remis à un organisme caritatif de la région
Commentaires