/news/currentevents
Navigation
Sculpture

Une Ginette Reno de 9 pieds pour seulement 750 000$

Sculpture
photo Courtoisie Luc Laramée a travaillé près de quatre ans pour réaliser une sculpture en bronze de Ginette Reno qui mesure 9 pieds et coûte 750 000 $

Coup d'oeil sur cet article

Un artiste de Boucherville a créé une immense statue en bronze de Ginette Reno, mais au prix de 750 000 $, il n’est pas capable de trouver d’acheteur.

Un artiste de Boucherville a créé une immense statue en bronze de Ginette Reno, mais au prix de 750 000 $, il n’est pas capable de trouver d’acheteur.

«Ce n’est pas possible qu’au Québec on ne puisse pas placer Ginette Reno», dit l’artiste Luc Laramée.

Le sculpteur a préparé ce projet pendant quatre ans avant de la réaliser à l’Atelier du bronze à Inverness, près de Thetford Mines. Il a passé du temps avec la chanteuse et l’a beaucoup questionnée pour mieux la connaître.

Pour lui, Ginette Reno dégage une énergie particulière quand elle est sur scène. C’est aussi une femme très pieuse. C’est pourquoi, M. Laramée a choisi cette position «en prière», les yeux vers le ciel et cette grandeur, 9 pieds de haut.

«Je n’aurais pas fait Ginette Reno plus petite que ça», lance-t-il.

Titans

La sculpture de bronze coûte 750 000 $.

«Ce n’est pas si cher, car cette pièce va prendre de la valeur», explique l’artiste.

De plus, cette sculpture n’est que la première pièce de la collection des titans du Québec qui représentera dix à douze personnages célèbres de la province.

Refus

Depuis deux mois, M. Laramée a proposé à plusieurs hôtels et restaurants d’exposer la statue pour la montrer au public. Il l’a aussi offerte à la Ville de Montréal ainsi qu’à la Place des arts, mais personne n’a accepté.

M. Laramée voudrait que le public voie son œuvre, mais l’exposer lui permettrait surtout de la vendre.

«À un moment donné, si je veux faire d’autres sculptures, il faut que je vende celle-là», dit-il.

C’est pourquoi il pense désormais offrir à des hommes d’affaires d’acheter cette pièce. En effet, l’achat d’œuvres d’art permet aux entreprises d’obtenir des déductions d’impôts.

«C’est un investissement que des gens d’affaires devraient faire pour le Québec», dit-il.

Luc Laramée, 57 ans, a précédemment réalisé la sculpture du fondateur de Longueuil, Charles Le Moyne et le buste de Louis Laberge. Il est également ébéniste.

Ginette Reno contactée par Le Journal n’a pas souhaité s’exprimer au sujet de cette sculpture.

 

Commentaires