/news/politics
Navigation
Croisières

Le bassin Louise propice au 2e terminal

Le Port de Québec veut accueillir deux fois plus de croisiéristes d’ici 10 ans

DM croisieriste-01
Photo Daniel Mallard Le Port de Québec a offert un traitement VIP à la millionième croisiériste à mettre le pied à Québec. Pamela Oates et son mari William, qui sont arrivés à bord du Seabourne Quest, sont entourés du capitaine Nielsen, du pdg du port Mario Girard et des ministres Dominique Viens et Sam Hamad.

Coup d'oeil sur cet article

Le bassin Louise est le meilleur endroit pour accueillir le deuxième terminal de croisières que réclame le Port de Québec pour soutenir la demande, a dit hier son président-directeur général, Mario Girard.

Le bassin Louise est le meilleur endroit pour accueillir le deuxième terminal de croisières que réclame le Port de Québec pour soutenir la demande, a dit hier son président-directeur général, Mario Girard.

Ce dernier a même reçu un appui hier du gouvernement libéral, qui est ouvert à financer ce projet dans le cadre de la stratégie maritime.

M. Girard a affirmé hier à l’accueil du millionième croisiériste à Québec depuis 2002 que le terminal de croisières actuel ne répond plus à la demande croissante.

Le Port de Québec est passé de port d’escale à un port d’embarquement et de débarquement, a expliqué M. Girard. «Nos infrastructures d’accueil ne peuvent pas répondre à cette croissance-là. On est un peu victimes de notre succès», a-t-il noté, rappelant l’objectif du Port de doubler son achalandage d’ici 10 ans.

Il estime que le seul véritable endroit propice à accueillir ce nouveau terminal est dans le secteur du quai 30, derrière la Bungee. «Du côté du bassin Louise, on a aussi une impression qu’on est au pied de la ville. Cette impression-là, tu la perds en allant vers l’anse au Foulon», a dit M. Girard.

Plans

Il a noté que les plans pour le réaménagement du bassin Louise — qui doivent être dévoilés d’ici la fin de l’année — comprendront l’ajout d’un second terminal.

Le terminal actuel va être remis à niveau, mais demeurera le principal port d’accueil, notamment en raison de la vue imprenable sur la vieille ville qu’il offre aux passagers.

Les ministres Sam Hamad et Dominique Viens, qui participaient hier à la cérémonie, ont noté que ces projets seront considérés selon la capacité financière du gouvernement. «C’est évident que nous allons bouger là-dedans. De quelle façon, à quelle hauteur? C’est prématuré», a indiqué Mme Viens.


Les croisières à Québec

23 M$ |  Retombées économiques évaluées  par Tourisme Québec

2013

  • 162 000 visiteurs
  • 104 navires

2014

  • 110 navires
(Bateaux attendus pour l’année, un record pour le Port)

 

Commentaires