/news/currentevents
Navigation
Des mois de retard

Un poteau oublié depuis un an

Un chantier de Laval accumule des mois de retard

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Laval et Hydro-Québec sont empêtrés dans un chantier interminable qui accumule des mois de retard. En un an, ils n’ont même pas réussi à retirer un poteau électrique qu’ils ont oublié au milieu de la chaussée.

La Ville de Laval et Hydro-Québec sont empêtrés dans un chantier interminable qui accumule des mois de retard. En un an, ils n’ont même pas réussi à retirer un poteau électrique qu’ils ont oublié au milieu de la chaussée.

Les Lavallois qui souhaitent impatiemment la fin des travaux d’élargissement du boulevard Saint-Elzéar devront prendre leur mal en patience.

Le chantier ne sera terminé qu’en 2017, un an après la date prévue, à la suite d’une série de complications.

Il y a un an, Le Jour­­nal révélait que quatre poteaux électriques avaient été laissés en plan au beau milieu du boulevard, plus précisément là où s’effectuaient des travaux d’élargissement des voies.

L’asphalte avait même été appliqué autour de ces poteaux. Un an plus tard, un poteau obstrue toujours la future voie du boulevard.

La Ville de Laval admet son «erreur», mais jure que le poteau ne nuit pas à l’avancement des travaux.

« L’enfer »

Néanmoins, commerçant et citoyens commencent à s’impatienter.

«C’est l’enfer. On n’invite même plus nos clients à venir nous voir. On se rend directement chez eux. On est trop gênés de l’état de la rue», affirme Normand Lacombe.

Propriétaire de Solarium Montréal, installé sur la rue Saint-Elzéar, ce dernier affirme qu’il a vu ses revenus baisser considérablement depuis le début des travaux. M. Lacombe est aussi en conflit avec la Ville de Laval, qui veut exproprier son commerce.

«C’est vraiment un gros bordel. Il n’y a pratiquement plus de voitures qui passent par ici. C’est trop compliqué avec les travaux», dit-il.

 
Un projet qui n’en finit plus
2011:
Début du projet d’élargissement du boulevard Saint-Elzéar, avec déplacement des fils électriques.
Été 2012:
Des travaux d’asphaltage sont effectués malgré la présence de poteaux électriques.
Septembre 2012:
La Ville de Laval demande à Hydro-Québec de changer ses plans et d’enfouir les fils.
Février 2014:
Selon Hydro-Québec, la Ville se ravise à nouveau et demande un réseau aérien.
Juin 2014:
Trois poteaux qui obstruaient la voie sont enlevés.
Octobre 2014:
Il reste toujours un poteau à retirer. Hydro-Québec est en attente de la réponse de sociétés de câblodistribution qui doivent retirer leurs fils.

Commentaires