/news/politics
Navigation
Nord | Recherche

Investissement de 3 M$ pour fonder l’Institut nordique du Québec

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Couillard dépensera 3 millions au cours des trois prochaines années pour fonder l’Institut nordique du Québec et lancer des projets de recherche dans les domaines économique, environnemental et social reliés au Plan Nord.

L’institut regroupera des chercheurs des universités Laval, McGill et de l’Institut national de recherche scientifique (INRS). «Notre objectif est de mettre en valeur le plein potentiel du Nord, de le protéger et l’habiter de façon durable. Pour cela nous avons besoin de connaissances solides dans les domaines social, économique et environnemental», a déclaré le ministre responsable du Plan Nord, Pierre Arcand.

Des chercheurs à l’emploi de chacune des trois universités sont déjà à pied d’œuvre dans le nord du Québec. D’autres chercheurs seront embauchés suivant les fonds que le nouvel Institut pourra obtenir.

Cet argent proviendra notamment du secteur privé et du gouvernement fédéral. «Nous, à l’INRS, on va cibler de grands financements fédéraux qui vont venir. Il y aura une élection fédérale dans un an, on n’est pas naïfs», a confié le recteur de l’INRS, Daniel Coderre.

Les trois millions promis par Québec proviendront du Fonds du Plan Nord. Le principe du «cran d’arrêt» en vertu duquel le gouvernement Couillard s’est engagé à compenser toute nouvelle dépense par une économie du même ordre ailleurs dans l’appareil gouvernemental ne s’appliquera pas à cette dépense, a signifié le ministre Arcand.

La raison en est que l’argent avait été prévu au budget déposé en juin par le ministre des Finances Carlos Leitao. «Ce n’est pas dans les dépenses d’opération du gouvernement», a précisé M. Arcand.

Le Plan Nord vise l’exploitation des ressources naturelles enfouies dans le sol du nord du Québec. Cette grande stratégie, chère au gouvernement Charest, a connu un ralentissement depuis 2012 en raison de la forte diminution des prix des métaux industriels. Selon un bulletin de Desjardins études économiques, les prix du fer, du cuivre, zinc et du nickel ont tous reculé de plus ou moins 10 % au cours des derniers mois, notamment en raison du ralentissement de la croissance économique en Chine.

Le gouvernement Couillard entend tout de même créer la Société du Plan Nord en vertu d’un projet de loi qui sera étudié en commission parlementaire à compter du 20 octobre.

Commentaires