/news/currentevents
Navigation
Poker au casino

Foule pour gagner 611 811 $ au poker

Raymond Lemay
Photo Fanny Arnaud, Le Journal de Montréal Raymond Lemay qui supervise les tables de poker donnera sa feuille de paiement au gagnant.

Coup d'oeil sur cet article

La fièvre du poker a envahi le casino de Montréal depuis qu’une cagnotte spéciale a atteint le montant record de 611 811$ que n’importe quel joueur peut emporter quelque soit sa mise.

La fièvre du poker a envahi le casino de Montréal depuis qu’une cagnotte spéciale a atteint le montant record de 611 811$ que n’importe quel joueur peut emporter quelque soit sa mise.

«Je suis croupier depuis 20 ans et je n’ai jamais vu un bad beat aussi élevé», dit Yves Perrier, employé du casino.

En tout temps, à chaque main jouée, 1$ est prélevé par le casino et mis dans une cagnotte appelée le bad beat. N’importe quel joueur peut le gagner, même s’il n’a misé que 2$.

Le montant du bad beat est révisé tous les jours à 13h. Hier, il a augmenté de 5418 $.

«C’est comme un loto», dit Marc Laporte, directeur des jeux.

La nouvelle a rapidement fait le tour des réseaux sociaux et depuis une semaine les tables de Poker Texas hold’em du casino ne désemplissent pas. Cinq tables ont été ajoutées pour faire face à l’affluence des derniers jours, passant de 18 à 23.

«Si on avait plus de place, on mettrait encore plus de tables», dit M. Laporte.

Qui perd gagne

Pour emporter le bad beat, il faut que plusieurs critères soient remplis.

Au moins deux joueurs à la table doivent avoir un carré de 8 ou plus. Ces deux joueurs doivent avoir dans leurs mains deux des cartes qui composent la combinaison.

Le joueur qui perd la main gagne la moitié du bad beat, soit 305 905,50$. Celui qui gagne la main emporte le quart, soit 152 952,75$ et le reste est réparti entre les autres joueurs de la table.

«Le plus drôle, c’est que celui qui gagne aura perdu la main», dit M. Laporte.

Le bad beat est gagné toutes les six ou sept semaines statistiquement. Mais, cette fois, il n’a pas été raflé depuis plus de trois mois et le nombre important des parties jouées ces dernières semaines a fait grimper la somme à un montant jamais vu. Le précédent record était de 414 000 $ en avril dernier.

Listes d’attente

Les joueurs n’hésitent pas à s’inscrire sur une liste d’attente pour avoir accès à une table.

Et, nombreux sont ceux qui jouent plus de mains en misant de petits montants pour rester dans la partie et avoir plus de chance de gagner, explique Raymond Lemay, superviseur des opérations au poker.

«Je conseillerais aux joueurs de rester assis même s’ils abandonnent pour rester dans la main et avoir une chance de gagner», dit M. Lemay.

Cette recrudescence de popularité est une aubaine pour le casino qui gagne toujours à avoir plus d’achalandage.

«On espère que ça va durer un peu», dit M. Laporte.

En effet, si le casino ne fait pas d’argent sur le bad beat, il en fait en revanche sur chaque main jouée, empochant à chaque fois 10% des mises avec un maximum de 10 $.

Commentaires