/news/currentevents
Navigation
Centre de détention de Sherbrooke

4 détenus font la grève de la faim

Claude Forget est un des quatre détenus à faire la grève de la faim.
Photo d'Archives Claude Forget est un des quatre détenus à faire la grève de la faim.

Coup d'oeil sur cet article

Quatre détenus du Centre de détention de Sherbrooke ont entrepris une grève de la faim jeudi dernier afin de dénoncer leurs conditions de détention.

Les quatre détenus seraient isolés du reste de la population carcérale de la prison Talbot. Claude Forget, Enis Bajerktatrevic, Denis Hachey et James Godue soutiennent que leurs droits sont bafoués et que leurs conditions de détention violent la charte des droits et liberté. Ils sont en attente d’être jugés.

L’aile où sont gardés les 4 individus serait un secteur isolé. Leurs cellules seraient étroites et ils n'auraient droit qu’à une heure de sortie par jour, à l'écart et sans contact avec les autres.

«J'ai discuté avec mon client hier et il avait l'air de bien se porter malgré la situation», a déclaré Me Günar Dubé, l'avocat du gréviste de la faim Claude Forget.

Forget avait été condamné à 20 ans de prison en 1993, pour avoir fait feu sur des policiers. Mis en liberté conditionnelle, il s'est retrouvé à nouveau derrière les barreaux en août dernier à la suite d’un bris de conditions. Il avait omis de se présenter aux policiers tel que prévu.

L’état de santé des trois autres détenus n’est pas connu. Le porte-parole du ministère de la sécurité publique du Québec, Clément Falardeau, a été avare de commentaires. «Je peux vous confirmer que nous sommes au fait de la situation et que le Ministère a pris les actions appropriées» a-t-il déclaré, sans pour autant préciser qu'elles étaient ces actions et si le Ministère avait répondu favorablement aux revendications et aux demandes des grévistes de la faim.

Commentaires