/news/currentevents
Navigation
Fusillade | Ottawa

Sécurité accrue autour de l'hôtel de ville

Quebec
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBE Surveillance accrue à l'hôtel de ville de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

L’attentat d’Ottawa a eu des répercussions rapides à l'hôtel de ville de Québec mercredi matin où la sécurité a été visiblement accrue.

Trois voitures de police faisaient des rondes aux environs de l'édifice et deux policiers en civil ont été postés à l’intérieur.

La porte d'accès, habituellement déverrouillée, a été fermée et tous les visiteurs doivent sonner et s’identifier avant d’entrer.

Des policiers aux aguets autour de l’hôtel de ville ont rapidement intercepté un livreur qui s’était aventuré trop près de l’édifice en voiture.

Les événements n’ont pas empêché le maire Labeaume de se rendre comme prévu à un colloque à Montréal en après-midi. Il a toutefois refusé de commenter les nouvelles mesures de sécurité.

«J'en ai dit assez hier», a lancé le maire aux journalistes. La veille, il avait dit n’avoir été jamais aussi inquiet depuis son arrivée en poste il y a sept ans.

«Les questions qu’on se pose, c’est: Si vous voulez faire un coup d’éclat, quelles sont les 10 premières personnes au Québec à qui vous vous attaquez ? (...) Mon entourage, la police de Québec, on a tous l’impression que cette fois-ci, il va falloir être plus prudent. Je trouve ça très sérieux, et tout le monde trouve ça très sérieux», a dit le maire Labeaume mardi.

Shoiry critique

Le chef de l’opposition à l’hôtel de ville a déploré la décision du maire de quitter pour Montréal sans avoir au préalable rassuré la population.

«Je trouve ça dommage et malheureux. J’aurais aimé ça qu’il nous dise ce qu’il sait. C’est le rôle d’un maire d’être sur place. Je suis surpris qu’il ne soit pas là», a noté Paul Shoiry.

Il a également critiqué le silence du maire après avoir laissé entendre qu’il craignait pour sa sécurité.

«La déclaration du maire hier n’était pas appropriée. S’il a des inquiétudes pour sa sécurité, il doit savoir quelque chose. S’il a des inquiétudes pour sa sécurité et n’a aucune information, c’est irresponsable », a dit le chef de Démocratie Québec.

M. Shoiry a dit ne pas être au courant de menaces spécifiques aux élus de la ville qui sont habituellement mis au courant dans ce genre de circonstances.

Régis Labeaume est toujours accompagné de son chauffeur, un ancien militaire, lorsqu’il se déplace.

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.