/entertainment/movies
Navigation
Love Projet (3/5)

Ça bouge!

Film de Carole Laure. Avec Benoît McGinnis, Céline Bonnier, Pascale Bussières, Natacha Filiatrault et Louise Latraverse

Love Projet
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

L’univers des 20 à 30 ans, Carole Laure affirme bien le connaître.

L’univers des 20 à 30 ans, Carole Laure affirme bien le connaître.

Non seulement côtoie-t-elle les gens de cette génération au théâtre, dans les spectacles de danse et tout le bataclan, sa fille Clara et son fils Tomas Furey font partie de cette «génération Y».

Ce dernier participe d’ailleurs au quatrième long-métrage de la scénariste réalisatrice («La belle bête», «La capture», «CQ2»). Parlons d’une entreprise familiale alors, car Lewis Furey n’est pas loin, signant les pièces musicales (en anglais seulement) qu’on retrouve tout au long du film.

Et quand on dit tout au long, l’expression est bien choisie. Il y a dans ce film dit choral peu d’espace réservé au silence. Du mouvement, de la danse, du chant, des cris, de la course: ça bouge.

Laure voulait montrer la jeunesse telle qu’elle la perçoit, cette génération qui peut tout faire, qui veut tout faire. Tout le monde chante, tout le monde danse, tout le monde tente de trouver l’amour et sa place dans la vie. Audacieux projet. Et au cœur de tout ça, le liant entre ces vies multiples: le personnage de Céline Bonnier, metteure en scène dont les cinéphiles retiendront malgré eux la moustache, un accessoire qui, pour Laure, se veut une façon de jouer avec la sexualité de son personnage. Pari réussi? Disons que l’intention était là…

Il ne faut pas s’attendre à un grand commentaire social de la part de la réalisatrice.

Film choral qu’on disait, à ne pas confondre avec la comédie musicale. Il faudra toutefois, pour le spectateur, être prêt à ce type de proposition. Le film est construit autour d’une présence musicale constante, qui finit par en beurrer un peu épais. Ce sont des acteurs, il faudrait parfois les laisser interpréter leurs émotions sans supplément ajouté.

 

Commentaires