/opinion/blogs
Navigation

La fabrication des loups solitaires

Coup d'oeil sur cet article

Nul besoin d’être une grande pythie pour deviner que dans l’avenir, ils seront de plus en plus nombreux, ceux que l'on appelle les loups solitaires. Qu’on en verra de plus en plus de ces néo-terroristes domestiques qui sont sortis de leurs tanières depuis quelques années déjà et ont attaqué en France, en Angleterre, en Belgique, aux États-Unis et maintenant ici. On a qu’à se rappeler les cas de Mohamed Merah à Toulouse, de Mehdi Nemmouche au Musée Juif de Bruxelles et des frères Tsarnaev à Boston. Déceptions personnelles, humiliations sociales, incapacité à se trouver une place dans le monde tel qu’il est. Les éléments d'un indicible désespoir cristallisé en rage meurtrière. Le terrorisme de personnes isolées est en train de se multiplier dans le monde.

Des jeunes mésadaptés nés et-ou élevés en Occident, recrutés, manipulés, endoctrinés et convertis à un islam radical et éventuellement au djihad via internet ou un imam du coin. Des proies faciles pour des cinglés, organisés, drogués à la haine de soi et de l’humanité. Pour des mécréants n’ayant aucun respect pour la vie humaine et qui leur proposent un groupe d’appartenance, un exutoire à la rage accumulée depuis leur petite enfance, un code de vie rigide qui donne enfin à ces jeunes-là, des repères (éminemment discutables) que leur entourage a été incapable de leur fournir.

On peut déplorer et à juste titre l’inadmissible barbarie de leurs actes. Mais on ne dira jamais assez la souffrance de beaucoup de jeunes d’aujourd’hui mal équipés au plan émotionnel, académique, spirituel et social pour affronter ou s’adapter au monde tel qu’il leur apparaît. Des déclassés, des laissés pour compte de nos sociétés malades qui idolâtrent les plus apparemment forts, les plus riches, les plus puissants. Un monde dans lequel les élites économiques et politiques commettent exaction sur exaction sans être autrement inquiétés. Un monde où les disparités économiques et sociales ne cessent de croître. Un monde aux horizons bouchés. Bref, un monde d’une terrible violence.

Loin de moi l’idée d’excuser les actes des jeunes Martin Couture-Rouleau et Michael Zéhaf-Bibeau. Et toutes mes sympathies vont aux proches et aux familles des malheureux militaires qui se sont trouvés sur leur chemin. De même qu’aux parents affligés. Quelle absurdité, quelle tristesse que de constater que ce sont encore et toujours les derniers de cordée qui paient pour les décisions des Va-t-en guerre. Comme si les nations n’apprenaient jamais de leurs erreurs. Einstein disait que seuls les fous espèrent des mêmes actions, des résultats différents. Fin de l’aparté. J’essaie seulement de comprendre quels milieux et quelles sociétés créent des jeunes si déboussolés?

J’entretiens également une crainte différente de celles de beaucoup de concitoyens. Celle de la peur instillée par un gouvernement qui sait bien que rien n’est plus facile à manipuler et à gouverner, qu’une population qui vit dans la terreur du pire. Dans cet esprit, j’ajouterais que le discours sur un Canada plus uni que jamais dans l’adversité et déterminé à ne pas s’en laisser imposer par les terroristes me semble particulièrement cynique sorti de la bouche de celui qui depuis qu’il est au pouvoir ne cesse de polariser les débats et de diviser la population à des fins dogmatiques et électoralistes.

Enfin, je me dis qu’il serait sans doute plus avisé de réfléchir sérieusement à la manière dont nos sociétés ont failli et de faire les efforts nécessaires à tous les niveaux pour rectifier la donne. Plutôt que de laisser le champ libre aux gouvernements qui tentent de nous priver insidieusement de droits et de libertés sous prétexte de contrer les actions difficilement prévisibles et détectables de loups solitaires... Dont il n'est pas prouvé qu'ils soient reliés à des organisations clandestines intérieures ou extérieures.

33 commentaire(s)

Pierre Bouchard dit :
23 octobre 2014 à 7 h 26 min

Tout à fait d'accord avec vous Mme St-Germain. Déjà hier la récupération avait déjà commencé lors du discours du PM mais de façon très subtile. Juste assez pour exciter les "OH CAAAAANADAAAAA" du pays. Ce qui est arrivé hier et lundi est d'une infinie tristesse, et mes pensées vont aux familles des victimes. Nous avons affaire à deux "crackpots". Mais l'islam radical a le dos large. C'est comme les imbéciles qui blâment le "HEAVY METAL" pour une tuerie comme Dawson parce que le déconnecté en écoutait dans son sous-sol. Et remarquer la différence du traitement de la nouvelle lors des évènements du Métropolis avec la PM Marois. Faut croire que là c'était pas mal moins "payant" de crier au terrorisme et d'identifier un "groupe". Pourquoi? Posez la question c'est y répondre..... N'oubliez jamais que ceux qui troquent leur liberté pour une illusoire sécurité, perdent toujours les deux.

Michael Garant dit :
23 octobre 2014 à 7 h 32 min

Malgré tout madame, ce pourrait-il que le problème ne soit tout simplement ''l'islam'' et ses dictats de haine, de soumission et conquête? Pourquoi chercher si loin quand à l'évidence le problème est si près....................et croissant.

Marielle T Levesque dit :
23 octobre 2014 à 7 h 36 min

Vous avez parfaitement décrit ce que beaucoup pense sans pouvoir l'exprimer de si belle manière.Vous allez voir la panique croître comme après le 11 septembre tellement ce sera médiatisé.Moi je me dit que de permettre les visages cachés par des femmes qui souvent ne peuvent faire autrement par la peur ce n'est pas l'idée du siècle. Pourquoi??? Parce que ces même femmes pourraient ne pas avoir le choix de venir se faire sauter dans un endroit public sans que nous nous en doutions un seul instant. On empêche des gens bien de rentrer au Canada et eux ils passent assez facilement je trouve.

Robert dit :
23 octobre 2014 à 8 h 09 min

Mme St-Germain moi ce qui me fait le plus peur de l'évenement du parlement est ceci:

Comment un malade mental ( pour moi ce n'est pas un terroriste mais un malade) a pu stationné devant le parlement sortir de son v.a avec une carabine entré par la porte principale et franchir le couloir du parlement jusqu'a la bibliothèque sans avoir été maitrisé au tout début??? Comment un malade a été capable de faire ce geste suite a ce qui s'est passé a St-Jean sur le richelieu 2 jours plutôt sachant maintenant que les deux bozos était surveillé par la G.R.C?? Réponse: la G.R.C a lamentablement raté son devoir de protéger le parlement.Souvenez-vous quand Jean Chrétien et son épouse se sont retrouvé dans leur chambre avec un intru il y a quelques années suite au manque de surveillance du même corp policier! Il y aura un bon gos ménage a faire a la G.R.C.

Polémos dit :
23 octobre 2014 à 8 h 18 min

Comment exonérer l'Islam, son corps de doctrine mortifère, ses organisations, ses réseaux (organismes sous couverture caritative, mosquées, imans extrémistes)? Vous écrivez un article comme celui-ci où la psycho-sociologie culpabilisatrice le dispute à l'auto-flagellation (les méchants gouvernements va-t-en guerre qui osent se défendre ou défendre leurs alliés). C'est ENCORE nous, les Occidentaux, et non les sociétés islamiques où les Chrétiens sont massacrés, les femmes asservies et où les musulmans s'entretuent qui devont faire un énième examen de consciennce. Eh! misère... C'est NOUS qui avons fabriqué ces loups solitaires, c'est donc presque normal que ce soit NOUS qui payons. Dans ce cas, pourquoi ne pas écrire directement, NOUS récoltons ce que NOUS avons semé!

Francois Pitou dit :
23 octobre 2014 à 8 h 34 min

Ces deux evenements tombent dans le mille pour Harper. Assez pour justifier selon lui notre entree en guerre contre ISIL dont nous ignorions l,existence il y a a peine un mois. C,est sur qu,on va se defendre mais contre qui alors...Une grande partie des causes reelles de la haine des arabes contre l,Occident est le probleme non resolu du Moyen-Orient que notre premier ministre se fait un devoir d,ignorer. Ce ne sont pas les islamistes qui nous attaquent ici mais bien nous avec nos six F-18 qui les attaquons la bas...Puis apres on se demande pourquoi ils font ca et comme Martineau on demonise la et les religions parce que ca arrange notre logique.

alain ruel dit :
23 octobre 2014 à 8 h 44 min

Bonjour. J'ai trop de respect pour les loups. De les assimiler à une meute suppose l'acceptation. Or ce n'est pas le cas. Ce sont des rejets de toutes organisations, y compris la nôtre.

Jean-Yves Marcil dit :
23 octobre 2014 à 8 h 45 min

Ceux qui commettent des actes meurtriers peuvent ne pas du tout être "islamistes" mais tout appartenir à des gangs de rue, à des gang de motards, à des malades, à des gens liés au monde du crime organisé, ou à des malades qui n'ont aucun lien avec de tels groupes comme Magnotta. Alors pourquoi diable ne faites-vous références qu'à "Des jeunes mésadaptés nés et-ou élevés en Occident, recrutés, manipulés, endoctrinés et convertis à un islam radical et éventuellement au djihad via internet ou un imam du coin." Tous les criminels ne sont surement des recrues de groupes terroristes...

Derek dit :
23 octobre 2014 à 8 h 57 min

Beaucoup de constatations mais peu de solutions dans votre texte.... Trop facile de faire passer ce genres d'individus pour des victimes, ceci évite de se poser les bonnes questions.

Mais je vous rejoint sur le fait que la société à sa part de responsabilité dans ce drame : un abus malsain de tolérance vis à vis d'une certaine religion, car il est évident que cet individu ne s'est pas converti tout seul.

Nous sommes face aux limites du progressisme. Nous avons engendrer un monstre, et il est en train de se retourner contre nous.

Rhéal dit :
23 octobre 2014 à 9 h 02 min

je ne vous lisais pas très souvent car pour l'avoir fais quelques fois, je trouvais votre éditorial un peu hors route. Aujourd'hui vous avez rejoint mes pensées. en effet nous sommes à l'aube de cet ère où nous verrons d'autres loups solitaires commettrent ce genre de crime contre l'humanité. Si ces criminels sont des personnes qui ont des problèmes d'identité, d'adaptation au monde qui les entour, vunérable et endoctrinable, il faut d'autres criminels pour les endoctriner. Alors comment les aider, empècher qu'il soit influencé endoctriné? Es-ce en faisant la guerre à ces radacalistes musulmans? peut être... es-ce en créant un monde meilleur pour les aider en se trouver un utilité au monde, une personnalitée à elle et emprient de leur société. Le problème ici c'est qu'on pourrait faire une liste de questions existentielles qui verrait une réponse réelle que par le système essai erreur. Nous formons des psy. pour nous guider dans certaines actions mais il y aura d'autres spy pour analyser l'action après coup et bien entendu, critiquer si l'action à mal tourné. ALORS QUE FAIRE ET QUE S'ABSTENIR DE FAIRE. Voilà les choix qui s'offrent à nos gouvernement toute allégence confondue. Alors suivant votre réflexion, j'espère que notre gouvernement concervateur a réfléchi et a tout mit en oeuvre pour rectifier la donne. Maintenant voyons le résultat.... mais pas à court terme mais au moins à moyen terme. `On ne peut pas faire d'omelette sans casser des œufs`. Mes plus sincères sympathies aux familles des disparues

albert bela dit :
23 octobre 2014 à 9 h 15 min

vous avez tout à fait raison ,certains se joignent à des gangs de rue, d autres aux motards ou à la mafia,

Maurice Vinolo dit :
23 octobre 2014 à 9 h 23 min

j'adore ce texte car il reflète pas mal tout ce que je pense . J'ai publié,sur ma page FB un texte semblable à celui-ci , c'est preuve que nos idées se rejoignent . J'avais oublié d'y mentionner quelque chose que je pensais et que vous mentionnez très bien , soit le fait que la société aurait pu et pourrait encore récupérer ces jeunes perdus ou frustrés , avec de l'éducation , de la culture et des emplois . Merci pour ce beau texte .

Suzanne Duchesneau dit :
23 octobre 2014 à 9 h 33 min

Quel pertinence que votre réflexion, on ne peut plus claire, reflet de plusieurs grandes réalités, faits et attitudes, véhiculés dans notre société qui méritent notre profonde réflexion. L'un différence demeure la pire des attitudes et tout comme le je-m'en-foutisme quant à l'immense souffrance très présente autour de nous, perceptible, si on S'ARRÊTE, pour se centrer sur cette réalité qui n'est pas idéale pour beaucoup trop de gens. Il ne faut jamais oublier que l'instinct de survie est la plus forte des armes.

La faim, le froid, le manque de logements salubres, n'ont aucunement lieu d'être dans notre pays de très grandes richesses. Qu'on le veuille ou pas, il y a une trop grande propension à la pauvreté entretenue par l'appât du gain insatiable, l'indifference, l'égocentrisme, le manque de considération de l'entourage, et ce par trop de gens. Pour plusieurs, le mal-être est créée dans leur milieu premier, où aucuns liens affectifs profonds n'existent, tout est compensé par le matériel qui ne comble aucunement le vide intérieur qui conduit souvent à des appels au secours indirects (drogues, boisson, violence, vols, et....attrait pour des sectes, etc.)

Aujourd'hui comme hier, demain, l'ambition aura toujours, à la base, le désir. Ambition qui ne peut se développer qu'en ayant l'opportunité d'y mettre les efforts nécessaires pour y parvenir. De tout permettre, tout donner est donc, à l'opposé, des plus néfastes qu'on se le tienne pour dit! Sachons différencier égoïsme et responsabilité à cet égard comme ailleurs pour le très, très grand bien de nos enfants! De là développons avec eux une implication pour venir concrètement en aide envers les très démunis. Quelle estime d'eux fort probablement en résultera et aussi une toute autre perspective des réalités de la vie!

André Guérard dit :
23 octobre 2014 à 9 h 35 min

Madame St-Germain, je vous trouve très intelligente et vos propos aussi, mais malheureusement je ne partage absolument pas votre opinion. Toute personne est responsable de sa vie, de son choix de vie, de ses actions dans la vie. Ce n'est pas vrai que la responsabilité des dérangements psychologiques de l'individu sont causés par les sociétés occidentales. Quant à la Charte des Droits et Libertés de la Personne, à mon humble avis, Elle ne sert à protéger que les canadiens inadaptés sociaux.

nadion dit :
23 octobre 2014 à 9 h 40 min

ces deux là n,étaient pas ce qu,on appelle des loups solitaires; ils étaient parfaitement connu des autorités policières.

Toned dit :
23 octobre 2014 à 9 h 47 min

Tres vrai, sécuriser les parlements et institutions gouvernementales ne changera rien a la récurence de Martins et Michaels. Regulariser les armes non plus, ils prendrons des couteau et des autos (Martin) et choisirons seulement d'autre endroits :salle de cinema, centre commeciaux (USA) pour les Michaels.

Et meme si l'enquete policiere determinerai les vraies raisons de ces 2 cas, si ces meme raisons ne sont bénéfiques ou lucratives a l'agenda politique, au "systeme" actuel, rien ne sera fait.

Au grand damn meme, des policiers, qui devront encore, quand meme, repondre a l'appel du prochain Martin ou Michael. Et rammasser les conséquences des choix de notre gouvernement.

Alain Mallette dit :
23 octobre 2014 à 9 h 56 min

De grace,cessez d'en faire des victimes.Tous ces mésadaptés sont comme les nazis,le KKK,et autres racistes qui carburent a la haine.Si on commence a les excuser,on a pas fini. ET OUI,L,islam est en cause ici. Des rejets«(c'est ce que vous semblez dire d'eux) il y en a des milliers,voire des millions sur terre et ils ne sont pas tous des intégristes/terroristes,alors SVP otez vos lunettes roses de la compassion.Car a vous lire si ces terroristes passent a l'acte ces a cause des riches et de la méchante société.

Gilles Bousquet dit :
23 octobre 2014 à 10 h 07 min

Bien oui, nos partis politiques déchirent leurs chemises, en espérant que ça va leur rapporter plus de votes. Le PM Harper s'est même permis de compléter son dernier discours hier soir par : VIVE LE CANADA LIBRE !

Stephane Gagnon dit :
23 octobre 2014 à 10 h 19 min

Ces jeunes hommes ne se sont pas radicalisés tout seul ! Ils ont été brainwashés par un quelquonque barbu tapi dans l'ombre d'une sombre mosqué .La gangraine islamique radicale se propage dans tout les couches de notre société ! Si nous ne faisons rien immédiatement il sera trop tard demain ! Appellons un chat par un chat ! Arrettons de se culpabiliser nous même envers cette religion expensionniste qui veut conquérir le monde !

vertigo dit :
23 octobre 2014 à 10 h 19 min

Madame, vous tombez dans le même piège que nous a tendu l'URSS pendant la guerre froide: la culpabilité. Notre fond judéo-chrétien nous culpabilise d'avoir tant de tout alors que les "pauvres démunis " mentalement ou économiquement se sentent "laissés pour compte" et veulent niveler le terrain en démontrant qu'ils peuvent agir. Cette approche n'est pas nouvelle. Moïse lui-même l'a utilisée dans le temps. D'ailleurs, en politique, il existe un modèle de discours qui porte le nom de "discours Moïse " qui se divise ainsi: 1) nous sommes exploités. 2) dieu m'a révélé l'existence d'une terre promise, à moi seul. 3) je vous y mènerai, suivez-moi. Dans une telle situation, toute tentative de se défendre devient une "preuve" de plus pour les "pauvres démunis " qu'ils sont vraiment exploités. Les Frères musulmans ont d'abord porté secours aux démunis avant d'afficher leurs ambitions religio-politiques. Enfin, "le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument". Y a-t-il une solution? Personnellement, je suis convaincu que le pouvoir en soi est le problème. Quelqu'un a dit: les petits pouvoirs sont ceux dont abuse le plus!

Onésime dit :
23 octobre 2014 à 10 h 26 min

"J’essaie seulement de comprendre quels milieux et quelles sociétés créent des jeunes si déboussolés?"

Je vous invite à méditer cette citation:

Si l’on fait dépendre du jugement de la seule et unique raison humaine le bien et le mal, on supprime la différence propre entre le bien et le mal , le honteux et l’honnête ne diffèrent plus en réalité, mais seulement dans l’opinion et le jugement de chacun ; ce qui plaît sera permis. Dès que l’on admet une semblable doctrine morale, on ouvre l’accès à toutes les corruptions de la vie. Dans les affaires publiques, la loi qui détermine ce qu’il faut faire et éviter est abandonnée aux caprices de la multitude plus nombreuse.

J'ajouterai à cette citation : multitude plus nombreuse orientée par ceux qui possèdent les médias, ce quatrième pouvoir.

Abe dit :
23 octobre 2014 à 10 h 29 min

@nadion: Un loup solitaire peut très bien être connu des policiers. Ce qui le rend solitaire est le fait qu'il adhère à une idéologie, mais sans appartenir à quelque groupe que ce soit, ce que Mme St-Germain n'a apparement pas compris.

denissera dit :
23 octobre 2014 à 10 h 48 min

Si la pauvreté, le manque d'éducation et l'absence d'espoir était la cause derrière cette meute de loups solitaires, on aurait une bonne gang de djihadistes issus d'Haïtiens, qui forment un des groupes les plus touchés par la pauvreté et la violence au Canada et aux États-Unis.

Pourtant, pas encore un seul djihadiste Haïtien.

Pour ce qui est de comparer un jeune qui rejoint les djihadistes à un autre qui rejoint un gang de criminel, absolument rien de comparable.

Les gangs de rues et les gangs de motards n'ont pas comme objectif de renverser notre civilisation.

Rienquemoi dit :
23 octobre 2014 à 11 h 22 min

Bravo, exactement. Très bien dit Madame!

Ces gens déboussolés se cherchent une bouée. Certains le trouvent dans la drogue, ou dans le sexe extrème, ou la musique extrême, d'autres dans la religion extrême. Et les plus extrêmes des extrêmes deviennent les Gill, Magnotta, Bernardo, Pickton, Rouleau et Zehaf-Bibeau.

Serge Veilleux dit :
23 octobre 2014 à 16 h 28 min

Félicitations Madame St-Germain pour votre article dont j'aime particulièrement la conclusion.

Moi aussi, je suis de votre avis. Depuis que notre gouvernement a laissé sa politique militaire aux mains des américains, nous assistons à une grave dérive de nos politiques.

À partir du moment, où nous avons décidé d'agir ainsi, le Canada se devait de prendre toutes mesures afin de protéger toutes les institutions et les personnes pouvant être visées si des mesures de rétorsions étaient prises à notre encontre.

Lorsque le premier ministre, les ministres, les députés prennent la décision d'appuyer la livraison d'armes qui vont blesser, tuer des gens, il faut s'attendre à avoir une réplique quelconque.

Hier les députés, les gens qui étaient au parlement ont eu peur, avec raison d'ailleurs, des coups de feu tirés dans cette enceinte.

Mais qu'en est-il des gens qui sont bombardés, blessés, tués parce que nous appuyons des livraisons d'armes, ou que nous livrons des armes ? Ces gens ne sont pas différents des parlementaires. Ce sont des êtres humains et ils ont peur, sauf que les mesures prises à leur encontre ne peuvent que détruite et ils n'ont pour la plupart pas de protecteurs puissants pour les protéger.

Nos députés devraient savoir que toutes décisions a des conséquences et que présentement on est train de faire en sorte qu'à travers le monde on crée des générations de personne qui agiront comme terroristes parce que de mauvaises décisions ont été prises aujourd'hui.

Il sera alors trop tard.

Plutôt que d'armes, on devrait aider ces populations et rien n'arriverait dans notre pays.

Luc dit :
23 octobre 2014 à 19 h 55 min

La fabrication des loups solitaires:

Interessant article Mme St-Germain.

J'ai remarqué un fait qui m'a frappé lorsque rendu au quatrième paragraphe; »Loin de moi l’idée d’excuser les actes des jeunes X & Y. Et toutes mes sympathies vont aux proches et aux familles des malheureux militaires qui se sont trouvés sur leur chemin. »

Comme bien des gens qui le font sans mauvaises intentions, les victimes ici, Nathan Cirillo & Patrice Vincent sont relégués en sous ordres, puisqu'ils ne sont pas personnelement nommé à l'encontre de tout les meurtriers qui ne mérite pas d'être cité par leur nom comme c'est le cas ici-haut

HYS

omar dit :
23 octobre 2014 à 21 h 54 min

'...Déceptions personnelles, humiliations sociales, incapacité à se trouver une place dans le monde tel qu’il est', alors pourquoi personne ne fait rien pour aidez ces gens ?

Luc dit :
23 octobre 2014 à 22 h 14 min

Chronique pertinente Mme St-Germain. Voilà là deux événements plutôt tristes et déplorables ces derniers jours et nos pensées accompagnent les familles affligées. Lorsque l’État islamique fait appel aux loups solitaires de l’Amérique pour commettre des actes violents ou terroristes, il semble cibler possiblement et pernicieusement en partie des personnes troublées, des personnes fragiles, en mal identitaire et pouvant être sujettes pour diverses raisons ou difficultés de vie à une certaine exclusion partielle ou totale même, à l’intérieur de cette société dans laquelle elles évoluent. Les cas Couture-Rouleau et Zehaf-Bibeau semblent aller dans ce sens, des cas apparemment isolés et sans ramifications directes avec l’État islamique......Des cas....récupérables ? Des cas...influençables ? Des cas manipulables ? Des cas....à la Lee Harvey Oswald ?...

Lorsque l’on connaît certains passages historiques un peu plus sombres de la GRC, de telles questions peu reluisantes deviennent presque inévitables. De ces non pas 88 mais bien 93 cas suspectés au Canada de loups solitaires, combien seraient réellement dangereux ? La loi anti-terroriste d’après 2001 ne donnerait-elle pas certaines facilitations en ce sens ? Dans le cas d’un loup solitaire apparemment beaucoup plus troublé que radicalisé, l’intervention de ressources communautaires voire psychologiques serait-elle dorénavant considérée ?

Le terrorisme, le djihadisme extrémiste existent bel et bien dans le monde et le Canada en décidant de passer de casque bleu à titre de gendarme face à un tel fléau, devra assurément mieux se protéger, mieux se préparer tout en souhaitant le moins de bavures, de récupérations et d’abus possibles aux libertés individuelles et à la vie privée, éléments essentiels de toute société se prétendant libre et démocratique. OK, le Canada se veut un combattant du terrorisme international ? Soyons solidaires mais pas sous les trots d'un cheval délibérément apeuré...

Lyne Jubinville dit :
23 octobre 2014 à 23 h 23 min

Nous avons deux problèmes :

1-La drogue qui embrouille les jeunes cerveaux et les rend perméables aux plus immondes des idéologies. 2-Un gouvernement conservateur qui est en train de tout récupérer et qui sert à la population un discours qui est aussi loin que possible des vraies solutions.

Suzanne B. dit :
26 octobre 2014 à 13 h 54 min

Je ne partage pas votre avis sur ces « pauvres victimes de la société». Le meurtre, la violence n'est jamais excusable. C'est là le discours des masculinistes:«Les pauvres garçons qui ne peuvent vivre les valeurs «masculines» Et d'abord, je n'emploirai pas le terme «loup solitaire» mais « âmes égarées». Ça ne crée pas de fascination autour de pau- vres types qui s'accrochent à une vision caricaturale de la virilité guer- rière.

Suzanne B. dit :
26 octobre 2014 à 14 h 26 min

Ou alors «chacal déboussolé»,« hyène islamisée», mais pas «loup solitaire». De toutes façons,les animaux sont en voie de disparition et ne déploient de l'agressivité que pour se nourrir et se reproduire. Il faut dire que ce sont des hommes, des gars qui n'ont pas réussi à reproduire le concept de virilité. Des pervers narcissiques ratés ou malchanceux bien plus que des fous.

Diane H. dit :
31 octobre 2014 à 8 h 30 min

Polémos écri`t:

"Vous écrivez un article comme celui-ci où la psycho-sociologie culpabilisatrice le dispute à l’auto-flagellation (les méchants gouvernements va-t-en guerre qui osent se défendre ou défendre leurs alliés). C’est ENCORE nous, les Occidentaux, et non les sociétés islamiques où les Chrétiens sont massacrés, les femmes asservies et où les musulmans s’entretuent qui devont faire un énième examen de consciennce. Eh! misère... C’est NOUS qui avons fabriqué ces loups solitaires, c’est donc presque normal que ce soit NOUS qui payons. Dans ce cas, pourquoi ne pas écrire directement, NOUS récoltons ce que NOUS avons semé!"

Hé que vous avez raison! Je suis tannée de lire ce genre d'articles où il faudrait toujours s'autoflageller, se culpabiliser, mettre encore et toujours la faute sur nous, occidentaux!

Ok, nous ne sommes pas parfaits, ok, on doit essayer de comprendre et pointer nos erreurs, mais nous sommes humains et il reste que chaque personne qui a droit et veut le faire valoir, doit aussi prendre la responsabilité de ses décisions, de ses actes.

Des jeunes sont malheureux? se sentent rejetés? "Allez hop une carabine, un fusil automatique, un grenade, une bombe, et j'en fais sauter le plus possible, tant je hais cette société!"

ben oui, tsé, une chance que ce ne sont pas tous les pauvres malheureux rejetés qui agissent ainsi!

Et comme Michael Garant le dit:

"ce pourrait-il que le problème ne soit tout simplement »l’islam » et ses dictats de haine, de soumission et conquête? Pourquoi chercher si loin quand à l’évidence le problème est si près....................et croissant."

Par contre, je crois que la désistitutionnalisation des malades mentaux, la réduction des fonds dans les organismes pour les aider, a fait beaucoup pour la prolifération de ces malades qui s'accrochent à des idéologies haineuses et suicidaires.

Diane H. dit :
31 octobre 2014 à 8 h 32 min

"désistitutionnalisation".

Désolé, il fallait lire désinstitutionnalisation dans mon message précédent.

De plus, je crois que c'est un mot fabriqué plutôt récemment, alors je ne suis même certaine de la façon dont il doit s'écrire!