/news/currentevents
Navigation
Sherbrooke

Un musulman estrien veut parcourir le Québec pour convaincre les jeunes de ne pas se radicaliser

Mohamed Koonna
Mohamed Koonna souhaite faire le tour du Québec pour sensibiliser les jeunes musulmans.

Coup d'oeil sur cet article

Un dirigeant de la communauté musulmane de Sherbrooke veut faire le tour du Québec pour convaincre les jeunes musulmans de ne pas se radicaliser.

«Une des solutions pour contrer cette violence c'est que le gouvernement nous donne la main pour qu'on puisse travailler ensemble. Ces jeunes sont mal informés, mal encadrés. On est prêt, je suis prêt à bâtir une équipe qui fera la tournée de toutes les mosquées du Québec afin de donner des conférences, en anglais, en français, en arabe, pour que les jeunes comprennent le danger qu'ils courent et qu'ils font courir aux autres. Nous avons frappé à la porte des gouvernements à plusieurs reprises afin qu'il nous aide à faire cette sensibilisation, sans succès. On ne peut pas faire ce travail seul», affirme Mhhamed Kounna.

Son organisme a pris des mesures afin d'interdire les rassemblements, les collectes de fonds ou les prêches sans autorisation.

«Ces jeunes font ça parce qu’ils pensent servir l’Islam, alors qu'ils nuisent à l'Islam dans le monde entier par ce faux chemin qu'ils prennent», a-t-il dit. Il tient à faire savoir que son organisation collabore avec les services policiers, la GRC ainsi que le Service canadien de renseignement de sécurité (SCRS).

Il se dit choqué de toute cette haine qui s'exprime soi-disant au nom de l'Islam. «Nous travaillons très fort de notre côté afin de construire une image de tolérance, d'ouverture et d'intégration, pendant qu'un autre groupe détruit tout ce travail et enfonce le clou de la haine dans le cœur de la population», a déclaré M Kounna.

M. Kounna est conscient que les tragiques événements de cette semaine auront des répercussions très négatives sur la communauté musulmane. Que ce soit au travail, à l'école ou dans les lieux publics, il croit que tous les musulmans seront touchés dans toutes les sphères de leur vie. «J'ai bien peur que plusieurs auront le réflexe de baisser la tête. Mais je peux vous affirmer, que si je vois un groupe ou un individu tenir des propos d'incitation à la violence et à la haine, j'irai moi-même les livrer à la police. On est présent et on voit au respect de la loi», a-t-il affirmé.

 

Commentaires