/news/currentevents
Navigation
Malgré les attentats

Une Nord-Côtière partira marier un Algérien

Nathalie Auclair
Photo courtoisie Nathalie Auclair a rencontré Ridha Hafiane sur internet en mars dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Une femme de la Côte-Nord partira dans moins d'une semaine pour l'Algérie où elle ira convoler en justes noces avec son futur mari, un musulman sans papier.

«Depuis les attentats de cette semaine à Saint-Jean-sur-Richelieu et Ottawa, je sais que ça va être encore plus difficile de le faire venir au pays, mais je crois que l’amour sera plus fort que tout», lance Nathalie Auclair, les yeux pétillants.

Consciente que de nombreux mariages entre deux religions se sont terminés par un divorce rapide, précédé d’une escroquerie sentimentale, Mme Auclair refuse de croire que son histoire n’est qu’un conte de fées.

«S’il ne voulait obtenir que des papiers, il aurait accepté de se marier quand je lui ai fait la demande cet été en Algérie», répond celle qui précise qu’elle devra subvenir aux besoins de son mari pendant trois ans une fois arrivé au Canada.

Rencontre sur internet

La femme de 42 ans a rencontré Ridha Hafiane, 43 ans, sur internet en mars dernier. Depuis, les Roméo et Juliette n’ont cessé de correspondre sur une base quotidienne via Skype. «Je suis allée dans son pays en juin durant deux semaines. J’ai rencontré sa famille de quatre frères et deux sœurs. C’est lui qui est responsable des autres membres de la famille depuis que son père est décédé.»

Celle qui est native de Longue-Rive, petite municipalité non loin de Forestville, est consciente que son mariage sera difficile à digérer pour sa famille.

«Ma mère m’a raccroché le téléphone au nez lorsque je lui ai annoncé la nouvelle. Elle m’a toutefois téléphoné quelques jours plus tard pour me dire que le plus important c’est que je sois heureuse. Par contre, ma fille de 13 ans ne l’accepte toujours pas. Elle dit que son futur beau-père est un terroriste», raconte avec peine celle qui continue de croire que son adolescente changera d’opinion d’ici à ce que Ridha Hafiane vienne habiter en sol québécois.

La mère de 4 enfants sera seule à son mariage, les coûts de transports étant trop élevés pour que sa famille puisse y assister. Pour cette employée d’un grand magasin, pas question de se convertir à l’islam. «Je suis catholique et je vais le rester. Je ne porterai pas de voile. Mon mari le sait et accepte ça».

 
Commentaires