/slsj
Navigation

Début de saison impressionnant

SPO-HOCKEY-CANADIEN-PRATIQUE
Photo d’archives La chimie semble être à point chez le Canadien et ce qui est impressionnant par-dessus tout, ce n’est pas les victoires, mais plutôt les façons dont la troupe de Michel Therrien réussit à se sauver avec les deux points.

Coup d'oeil sur cet article

Pour un bon début de saison, ça en est tout un pour le Canadien qui a entrepris le calendrier régulier avec une fiche de 7-1 à leurs huit premiers matchs, en excluant le match d’hier à Edmonton.

Pourtant, lorsque l’on regarde l’alignement, oui on reconnaît le potentiel avec les Price, Subban, Galchenyuk, Pacioretty, Plekanec, Desharnais et cie, mais d’un autre côté, on ne s’attendait pas de les voir au top du classement général aussi tôt.

La chimie semble être à point pour la bande à Michel Therrien et ce qui est impressionnant par-dessus tout, ce n’est pas les victoires, mais plutôt les façons qu’elle trouve pour se sauver avec les deux points.

On le dit souvent, le hockey est mental et souvent basé sur le momentum et la confiance. Lorsque tu es confiant, tu trouves des façons de gagner et non des raisons de perdre.

Le CH a les ingrédients du succès présentement; un gardien de premier plan, pour ne pas dire le meilleur de la ligue, du talent et surtout une éthique de travail irréprochable.

Leadership dans l’adversité

Le seul hic que nous découvrirons dans les prochains moments de faiblesse sera le leadership. Quand les choses vont bien, tu ne peux pas juger de la qualité de ton leadership. C’est dans l’adversité que l’on découvre le véritable visage d’une équipe. Les hauts dirigeants n’ont pas jugé bon de se choisir un capitaine digne de bien représenter la tradition de cette dynastie. Au lieu d’en faire un choix populaire, ils ont préféré attendre et former un groupe de leaders. La recette porte fruit jusqu’à présent, il semble effectivement que toutes les décisions prisent soient les bonnes et tant mieux.

Je dois avouer que je suis vraiment impressionné par l’attitude de Subban qui semble vraiment avoir maturé cet été. Bien sûr, son nouveau contrat doit avoir fait augmenter les attentes, mais en retour, il livre très bien la marchandise. Avec PK, c’est blanc ou noir. Il n’y a pas de zone grise, on l’aime ou on ne l’aime pas. Il est un gros vendeur pour la famille Molson et pour l’instant, il donne un bon retour sur investissement.

Les bonnes performances du bleu-blanc-rouge sur la glace ont des répercussions économiques importantes pour l’économie québécoise. Les restaurants, pubs et bars débordent de fidèles partisans avant, durant et après les matchs, au grand bonheur de tous. C’est impressionnant de constater jusqu’à quel point l’humeur des Québécois est dépendante du succès de leur équipe.

Ça me rappelle énormément les belles années des Nordiques, où pour les gens de Québec, le rendement de leur équipe avait des effets sur leur humeur et leur énergie du lendemain. Souhaitons-nous de pouvoir revivre ce feeling qui nous manque depuis trop longtemps. Bonne semaine!

 

Commentaires