/entertainment/movies
Navigation
Interstellaire | Matthew McConaughey

Matthew McConaughey l’homme de toutes les situations

Coup d'oeil sur cet article

LOS ANGELES | À 44 ans, fraîchement armé de son Oscar du meilleur acteur, Matthew McConaughey prend sa vie, sa carrière et son talent plus au sérieux que jamais. Surtout lorsqu'il joue un héros imparfait dans la nouvelle odyssée de l'espace de Christopher Nolan, Interstellaire.

LOS ANGELES | À 44 ans, fraîchement armé de son Oscar du meilleur acteur, Matthew McConaughey prend sa vie, sa carrière et son talent plus au sérieux que jamais. Surtout lorsqu'il joue un héros imparfait dans la nouvelle odyssée de l'espace de Christopher Nolan, Interstellaire.

«A-t-elle changé? a demandé McConaughey au sujet de sa vie après avoir reçu l'Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans Dallas Buyers Club. «Je dirai - et nous en avons parlé très tôt avec Chris – que le but est d'être obsédé!»

L'acteur veut être obsédé, car il veut ressentir l'importance de chaque rôle. «C'est un excellent rappel et un bon moyen de totalement s'engager. Donc, en ce qui me concerne et au vu des deux dernières années, je dois encore plus être obsédé par mes rôles. Ce pourrait être le dernier… je ne l'espère pas… mais ce pourrait être le cas!»

Les Nolan

Dans Interstellaire - sans révéler davantage d'éléments que ceux offerts dans les bandes-annonces - McConaughey incarne un pilote qui évolue dans une version post-apocalyptique de la planète Terre. Il est choisi pour piloter un vaisseau spatial lors d'un voyage épique qui rivalise avec celui décrit dans 2001: L'odyssée de l'espace de Stanley Kubrick.

L'odyssée de Nolan a été imaginée par son frère, le scénariste Jonathan Nolan. Un scénario originalement destiné à Steven Spielberg. C'est finalement à Christopher Nolan, célèbre pour sa trilogie Le chevalier noir, Memento, Insomnia, Le Prestige et Origine, qu’il reviendra.

Les Nolan peuplent leurs films d'excellents acteurs comme McConaughey, Anne Hathaway (L' ascension du chevalier noir), Michael Caine (qui a joué le majordome Alfred dans la trilogie Batman), et la nouvelle étoile montante d'Hollywood Jessica Chastain (qui incarne Murph, la version adulte de la fille de McConaughey, dans le film).

Le personnage conflictuel de McConaughey, Cooper, doit quitter sa fille et son fils pour se lancer dans l'aventure. L’acteur, marié et père de trois enfants, est conscient des étapes personnelles et intimes qu’a dû traverser son personnage avant de prendre son envol.

«Il s'agit d'un film de science-fiction qui explore des limites jamais visitées au cinéma», a expliqué McConaughey lors d'une conférence de presse présentée après la projection du film en IMAX au Chinese Theatre d'Hollywood.

Au sujet de Christopher Nolan, McConaughey a dit «Il va plus loin qu'aucun autre réalisateur. Mais, en même temps, l'histoire est tellement intime, tellement personnelle. C'est l'intimité qui donne toute son ampleur à l'histoire.» Et c'est souvent le cas dans les films de Nolan, selon l'acteur. «Mais, dans celui-ci, encore plus. Lorsque j'ai lu le scénario, il me semblait beaucoup plus personnel.»

«En tant qu'acteur, je voulais jouer un pilote explorant les limites de l'espace. Mais je voulais aussi proposer quelque chose de très personnel. Et j'ai été capable de combiner les deux. Et ce n'est pas facile de dire que ce film est à la fois ces deux choses. Généralement, c'est l'un ou l'autre.»

Carrière transformée

Au début de sa carrière, McConaughey était souvent victime de blagues sur ses abdominaux, trop proéminents au grand écran. Il se pavanait dans des comédies romantiques, arrogant comme un coq Bantam du Texas. Il a été nommé «Homme le plus sexy» en 2005 par le magazine People. Même lorsqu'il s'illustrait dans un registre plus décalé, McConaughey a souvent joué dans des titres médiocres comme Les frères Newton et EDtv avant de revenir au cinéma populaire pour participer à des films comme Sahara.

Quelque chose a soudainement changé en 2012, et pas seulement parce que’il a épousé la mannequin et créatrice brésilienne Camila Alves. McConaughey s'est illustré dans des films plus audacieux tels que le thriller gothique de William Friedkin Killer Joe, le fascinant, mais quelque peu raté The Paperboy de Lee Daniels, le merveilleux Mud: Sur les rives du Mississippi de Jeff Nichols ou encore Magic Mike de Steven Soderbergh au côté de Channing Tatum. Il a ensuite travaillé avec Jean-Marc Vallée sur son drame déchirant Dallas Buyers Club.

La transformation est désormais complète. McConaughey a ensuite fait une brillante apparition dans Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese. Travailler avec Nolan sur Interstellaire ne ralentira pas sa course, même si le film est controversé.

Pas d’écran vert

Nolan a offert à McConaughey beaucoup plus qu'un grand personnage dans un film difficile. Il lui a offert un environnement de création. «Chris n'utilise pas d’écran vert (dispositif utilisé pour insérer les effets spéciaux). Il construit le plateau, donc nous n'avons pas eu à faire semblant!»

Dans le cas de Interstellaire, qui implique un espace à cinq dimensions, des trous noirs, des trous de ver, de la mécanique quantique, la théorie de la relativité et des représentations extrêmes de gravité, cela a aidé à comprendre les épreuves que le personnage devait affronter, a expliqué l'acteur. Les effets ont donc été projetés sur le plateau afin d'évoquer aux acteurs les éléments à maîtriser. «La caméra voit ce que nous voyons», a-t-il commenté au sujet de la prise de vue en temps réel utilisée par Nolan.

McConaughey avait alors d'autres préoccupations. «Mon plus grand défi était de me trouver face à un “héros”, alors que j'ai joué beaucoup d'antihéros, qui, eux, sont beaucoup moins respectueux de la nature humaine, Dieu les bénisse.» Voilà un autre chapitre ajouté à la saga de Matthew McConaughey.

 
Commentaires