/news/currentevents
Navigation
Entrave au travail des policiers

Jessie Bérubé plaide coupable

Quebec
Photo d'archives Jessie Bérubé avait consommé de l’alcool alors que la justice le lui défendait.

Coup d'oeil sur cet article

L’ancienne avocate Jessie Bérubé a plaidé coupable, la semaine dernière, à une accusation d’entrave au travail des policiers, récoltant au passage une peine de deux mois de prison dans la collectivité à être purgé de façon concurrente à sa dernière sentence.

«J’ai un problème de dépendance à la drogue et non à l’alcool. Malheureusement, j’ai fait l’erreur de boire cette journée-là.»

Voilà ce que la jeune femme, qui a fait couler beaucoup d’encre en raison de ses déboires liés à la drogue, avait à dire, jeudi dernier, lorsqu’elle s’est présentée au palais de justice de Victoriaville pour mettre fin à l’ensemble des dossiers qu’elle détenait devant les tribunaux.

Le 23 octobre 2013, alors qu’elle se trouvait sous le coup d’un engagement, soit celui de ne pas consommer d’alcool, Jessie Bérubé s’est retrouvée en pleurs dans les toilettes du marché d’alimentation Bellevue, sur le boulevard des Bois-Francs à Victoriaville.

Inquiète et sans savoir ce qui se passait, la commis de l’épicerie a contacté les policiers, qui sont venus cueillir l’avocate radiée.

«Aux policiers, Mme Bérubé a déclaré que quelqu’un l’avait forcée à consommer de l’alcool et elle s’est rendue en compagnie de ces derniers à l’endroit où elle avait été forcée de boire l’alcool. Toutefois, sur place, les agents se sont aperçus que la bouteille d’alcool retrouvée avait plutôt été achetée par l’accusée», a brièvement résumé le procureur de la défense Me Mathieu Poliquin.

Peine de deux mois

Comme il reste à sa cliente trois mois et une semaine à être purgés dans la collectivité pour le dossier de Québec où elle avait plaidé coupable à des accusations d’entrave à la justice, de possession de cocaïne et de cannabis, son avocat a suggéré au juge Bruno Langelier une peine de deux mois à être purgée de façon concurrente, ce que le magistrat a accepté.

L’avocat de Jessie Bérubé, radiée du Barreau pour une période de 18 mois depuis le 3 mai 2013, a indiqué à la cour que cette dernière avait l’intention de reprendre la pratique à la fin de sa radiation.

 

Commentaires