/news/transports
Navigation
Transport | Essence

Il économise 800 $ par semaine en frais d’essence

Essence camions
Photo Le Journal de Montréal, Claude André Mayrand Pierre Éthier, camionneur indépendant, touchera de plus gros profits cet automne en raison de la baisse du prix du litre d’essence.

Coup d'oeil sur cet article

La baisse constante du prix du litre depuis un mois devrait permettre à Pierre Éthier de toucher de plus gros revenus cet automne.

La baisse constante du prix du litre depuis un mois devrait permettre à Pierre Éthier de toucher de plus gros revenus cet automne.

Le camionneur indépendant estime qu’il haussera ses profits d’environ 5 000$ si le prix du litre de diésel demeure autour de 1,25 $ pour un autre mois. Un litre coûtait environ 1,50 $, l’été dernier.

La petite entreprise que Pierre Éthier opère compte trois camions semi-remorques qui roulent en moyenne 100 000 km chacun annuellement. Il se spécialise dans le transport de machinerie lourde.

M. Éthier injecte environ 10 000 litres d’essence dans ses camions à chaque mois. Une variation d’un sou le litre représente donc 100 $ dans son budget mensuel de carburant. La baisse de 25 sous depuis l’été représente donc un montant boni de 2 500 $ pour l’entrepreneur.

«J’accepte volontiers de faire plus de profit, s’exclame M. Éthier. Quand je vois le prix du litre baisser, ça fait toujours plaisir.» Selon le camionneur, le diésel suit moins les fluctuations du marché que l’essence ordinaire. «Les hausses et les baisses sont de plus longues durée, donc on devrait être autour de 1,25 $ pour un petit bout», croit-il.

Baisse opportune

Cette baisse du prix de l’essence tombe à point pour l’entrepreneur de la rive-sud. Lundi, il saura s’il décroche un contrat pour un transport entre le Lac-Saint-Jean et Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest.

«Je risque d’utiliser 50 000 litres en un mois avec mes trois camions si j’obtiens ce contrat», affirme Pierre Éthier.

Une fluctuation de 10 sous le litre pour une telle quantité d’essence représenterait à elle seule un montant de 5 000 $ pour l’entrepreneur.

«Je ne regarde pas les dépenses d’essence habituellement et la majorité de mes transports sont dans les environs de Montréal, mais je vais prendre conscience de la baisse avec ce contrat», croit-il.

Prix fixe

Peu importe le prix de l’essence, Pierre Éthier charge un prix fixe à ses clients, évalué sur un prix du litre à 1.40 $. Selon son calcul, c’est le prix moyen sur une période de 12 mois. Chaque transport dont le prix de l’essence dépasse ce montant touche directement ses profits.

«Ce n’est pas dangereux pour mon entreprise un litre à 1.50 $, estime l’entrepreneur. Il ne faudrait pas que ça monte à 2.00 $ du litre par contre parce que là ça serait catastrophique».

 

Prix moyen du litre
Gatineau
1,16 $
Québec
1,17 $
Longueuil
1,22 $
Sherbrooke
1,26 $
Montréal
1,27 $
Laval
1,27 $
Commentaires