/entertainment/music
Navigation
Patrice Michaud

Accro au public et à l’ambiance

Jeudi soir, Patrice Michaud sera de passage pour la deuxième fois au Café-théâtre Côté-Cour de Jonquière

ART-GALA ROUGE ADISQ
Photos Agence QMI, Pascale Lévesque Ce soir, pour la deuxième fois de sa carrière, l'auteur-compositeur-interprète Patrice Michaud débarque au Café-théâtre Côté-Cour de Jonquière, un endroit qu'il affectionne tout particulièrement.

Coup d'oeil sur cet article

Le gagnant de l'album folk de l'année au dernier Gala de l'ADISQ, Patrice Michaud, sera sur scène dans la région, jeudi soir et vendredi, pour entonner plusieurs de ses compositions dont la populaire Mécaniques générales.

Tout débutera, jeudi soir, avec un arrêt au Café-théâtre Côté-Cour de Jonquière à 20 h. «C'est ma deuxième fois au Côté-Cour à Jonquière. Je dois dire qu'on reste accro assez vite au public et à l'ambiance qui règne là-bas. La dernière fois, je suis resté prendre une bière avec les gens après le spectacle. Pour être honnête, j'ai même été le dernier à décoller», raconte l'auteur-compositeur-interprète, Patrice Michaud.

Pour lui, le Saguenay–Lac-Saint-Jean revêt un caractère particulier. «C'est une région que j'adore parce que j'ai plein d'amis qui habitent à cet endroit. Donc pour moi, quand j'y vais, j'ai plus l'impression d'aller voir des amis. J'ai même tourné à Chicoutimi mes deux premiers vidéoclips avec Boran Richard. Il y a plein de gens comme ça où tout a débuté par un rapport professionnel qui s'est vite transformé en amitié dans cette région», explique le lauréat du meilleur album folk de l'année au dernier Gala de l'ADISQ.

Sur un nuage

«C'est majeur et quand même un sentiment assez génial tout ça. J'ai encore le sourire étampé sur le visage depuis le 26 octobre. Ça a déjà de belles retombées de toutes sortes. Cependant, après, tu reviens sur terre et tu reviens au boulot», dit humblement Patrice Michaud.

Besoin de temps

Sorti en février 2014, son album Le feu de chaque jour, contenant le succès radio Mécaniques générales, est le fruit d'un long processus de création pour l'artiste. «Je suis quelqu'un qui écrit très peu et j'ai besoin de beaucoup de temps. J'écris lentement et je sors du matériel au compte-gouttes. Il faut que je sois dans la vie de tous les jours pour m'inspirer. Aller dans le bois, ça ne marche pas avec moi. Je suis un espion qui n'est jamais allé dans la police», métaphore-t-il.

Plusieurs styles

Ce n'est pas seulement les chansons qui intéressent le créateur natif de la Gaspésie et récent papa. «J'ai envie d'écrire dans différentes sphères. J'écris des contes, des monologues, etc. Je reçois également de nombreuses offres d'artistes qui veulent que j'écrive pour eux. Pour être franc, j'en refuse beaucoup plus étant donné que je produis peu. Par contre, l'an passé, j'ai écrit deux chansons pour Luce Dufault», rappelle-t-il.

En plus de se retrouver sur le projet d'album d'Alexandre Belliard Légende d'un peuple avec la chanson Paul Chomedey de Maisonneuve, Patrice Michaud sera demain soir à la Boîte à Bleuets d'Alma.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.