/entertainment/comedy
Navigation
Jean-François Mercier

Faire rire avant tout

Jean-François Mercier amène son nouveau spectacle à La Baie

Jean-François Mercier
Photo d'archives Jean-François Mercier présente ce soir Subtil, sensible, touchant.

Coup d'oeil sur cet article

S'il se fie à ce qui se passe lors de sa tournée panquébécoise du spectacle Subtil, sensible, touchant, Jean-François Mercier est persuadé que la région croulera aussi sous les rires ce soir, au Théâtre du Palais municipal, à La Baie.

S'il se fie à ce qui se passe lors de sa tournée panquébécoise du spectacle Subtil, sensible, touchant, Jean-François Mercier est persuadé que la région croulera aussi sous les rires ce soir, au Théâtre du Palais municipal, à La Baie.

«J'ai super du fun à le tourner ce show-là. C'est vraiment un spectacle que les gens rient fort. Quand le monde pleure de rire, c'est vraiment plaisant pour l'humoriste», dit Jean-François Mercier.

C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il considère que la critique Pascale Lévesque a été de mauvaise foi en critiquant son plus récent spectacle durement. «Qu'elle n'ait pas aimé le show, OK. Mais qu'elle dise que le public n'a pas ri ce soir-là, c'est malhonnête de sa part. Je le sais que j'ai tué durant le spectacle. Les gens riaient fort et pleuraient de rire», dit Jean-François Mercier.

Pascale Lévesque a affirmé, entre autres, lors d'une chronique tenue récemment sur les ondes d'ICI Radio-Canada Première que le nouveau spectacle de Mercier était «tout le contraire de subtil, sensible et touchant».

L'humoriste lui a aussitôt répondu sur sa page Facebook tout aussi durement. Il a d'ailleurs confié qu'il ne regrettait rien de ce qu'il a écrit. «Je dors mieux. Elle n'est pas une amie personnelle. C'est quelqu'un en qui j'avais confiance. Quand il y a eu un lock-out au Journal de Montréal, elle me demandait d'enregistrer des topos avec elle pour qu'elle puisse appliquer ailleurs. Je me suis senti trahi par elle. Par contre, elle ne me doit rien.»

Télévision

Pour ce qui est de la télévision, celui qui a perdu ses deux émissions à V n'est pas amer du tout. «Il n'y a pas personne qui aime ça, perdre sa job. Cependant, c'est un mal pour un bien, car ça m'a permis de travailler le show de façon soignée», confie celui qui animera, dès le 9 janvier, une nouvelle émission à Z dédiée au bar de danseuses nues Le Carol.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.