/news/society
Navigation
Mission en Californie

« Le corridor vers Los Angeles est ouvert »

Régis Labeaume
Photo courtoisie Régis Labeaume

Coup d'oeil sur cet article

LOS ANGELES | Le maire Labeaume a tiré un bilan positif hier de sa troisiè­me mission en Californie, mais il admet que les retombées économi­ques ne se feront pas véritablement sentir avant plusieurs mois.

LOS ANGELES | Le maire Labeaume a tiré un bilan positif hier de sa troisiè­me mission en Californie, mais il admet que les retombées économi­ques ne se feront pas véritablement sentir avant plusieurs mois.

«Je suis sûr qu’il y a des contrats qui vont sortir de cette mission-là. La question, c’est combien?», a dit Régis Labeaume hier, avant de reprendre le chemin de Québec.

La première mission économique en Californie s’est tenue en septembre 2013 et une autre en mars 2014.

Le maire estime qu’au bout du premier cycle de deux ans, les retombées vont être enco­re plus palpables.

«Le vrai bilan, c’est au bout de deux ans qu’on va l’avoir. Ça ne se fait pas du jour au lendemain», a noté le maire.

Plusieurs entreprises qui avaient déjà participé à l’une des missions sont revenues cette fois-ci, dont le Groupe Trifide, Ex Machi­na et DocuLibre.

«Il faut être régulier, il ne faut pas lâcher», croit M. Labeaume, qui continuera à se rendre au Golden State tous les six mois.

Après avoir rencontré des acteurs majeurs de la Silicon Valley — dont Apple, Xerox et LinkedIn , Régis Labeaume a conclu son périple dans le Golden State par des rencontres d’affaires à Los Angeles.

« Coup de pouce aux entreprises »

Il a notamment discuté avec Tracy Rafter, la présidente et fondatrice de L.A. BizFed. Elle représente les intérêts de quelque 280 000 hommes et femmes d’affaires et organismes du comté de Los Angeles. «Le corridor vers Los Angeles, il est ouvert, et avec la meilleure personne», a soutenu le maire.

Mme Rafter a accepté de travailler avec Québec International afin de donner un coup de pouce aux entreprises de Québec pour faire des affaires dans la région de Los Angeles. «Elle va être capable de nous aider à organiser des rencontres pour les entreprises de Québec», a noté le président de Québec International, Carl Viel.

Alain Houde, le délégué du Québec à Los Angeles, a souligné l’importance de la récurrence des missions économiques de ce genre. «Ça peut faire la différence pour les entreprises. Il faut revenir et revenir encore», a-t-il dit.

Commentaires