/opinion/blogs
Navigation

Jian Ghomeshi: de héros à zéro

Coup d'oeil sur cet article

L’ex-animateur vedette de la CBC Jian Ghomeshi a finalement été arrêté par la police. Il a comparu ce mercredi après-midi à Toronto sous cinq accusations: quatre d’agressions sexuelles et une autre pour avoir tenté d’étouffer une de ses victimes. Il a repris sa liberté après avoir payé une caution de 100 000 dollars et remis son passeport.

Mardi, Ghomeshi laissait tomber sa poursuite de 55 millions contre son ancien employeur. Du coup, il était sommé de payer tous les frais d’avocats que sa procédure extravagante avait entrainés à la CBC: 18 000 dollars.

Je suis encore sidérée de voir Jian Ghomeshi, 47 ans, tomber si bas en si peu de temps... Lui, il y a quelques semaines encore, méga star canadienne de la radio, maintenant devenu officiellement un présumé «criminel». Au terme de sa comparution, les yeux cernés et l'air sombre, l'homme n'en menait visiblement pas large.

Il faut dire qu'à partir de maintenant, pour lui, les tapis rouges et les flashs complaisants de la gloire sont officiellement remplacés par les allées et venues au palais de justice et les caméras envahissantes des reporters judiciaires. Procès, prison... à venir?

Bref, les prochains jours, les prochaines semaines, les prochains mois et peut-être même les prochaines années ne s’annoncent pas roses pour Jian Ghomeshi.

Avions-nous besoin d’un meilleur exemple pour démontrer que la violence envers les femmes peut entraîner des conséquences graves? Avons-nous besoin d'un meilleur message?

À mon avis, non. Et je m’en réjouis.

 

3 commentaire(s)

Luc Ménard dit :
26 novembre 2014 à 14 h 40 min

Super bon billet Esther Le message du dossier de Ghomeshi est d’une clarté rare.

La violence gratuite de tous genres (ca peux aussi prendre la forme de violence psychologique qui dans certains cas est pire que celle physique) est interdite. Tolérance 0 dans les cas de ce genre.

Comme tu le dis si bien et je te cite : « Avions-nous besoin d’un meilleur exemple pour démontrer que la violence envers les femmes peut entraîner des conséquences graves? Avons-nous besoin d’un meilleur message? »

Non, en principe, personne n’aurait besoin de plus pour comprendre, pour saisir le message. Les conséquences pour les auteurs de ces actes peuvent être graves, extrêmement grave mais il faut un préalable à ces conséquences.

La DÉNONCIATION.

Sans celle-ci rien n’est possible.

Plusieurs études ont essayé d’expliquer pourquoi les victimes étaient incapables de faire ce pas, soit de dénoncer le ou les agresseurs. J’en ai déjà parlé ici dans un de tes billets précédents sur Ghomeshi. Je ne veux pas y revenir.

Mais fondamentalement, la source du problème est beaucoup plus complexe que ce cas ne semble indiquer. On punit le geste, c’est ce qu’il faut faire... mais que fait-on pour le prévenir?

Est-ce que la punition qui sera infligée à Ghomeshi sera la seule raison pour prévenir que de tel geste revienne???

À mon avis Non.

Il faut aller plus loin... et le plus loin pour moi c’est la relation Homme-Femme ou Femme-Homme pour être Politically Correct :))) .

Y a un gros problème là...et c’est juste là que la prévention des agressions, de la violence faites aux femmes trouvera sa réponse. Pas avant...malheureusement.

Je ne veux pas être un prophète de malheur... mais des cas Ghomeshi....il va y en avoir encore beaucoup...trop...c’est prévisible.

Dominique Harrison dit :
26 novembre 2014 à 14 h 51 min

"Avions-nous besoin d’un meilleur exemple pour démontrer que la violence envers les femmes peut entraîner des conséquences graves?" À mon humble avis: la violence envers qui que se soit devrait entraîner des conséquences graves. Hommes, femmes, enfants. Je trouve que globalement, on recule et qu'il y a un manque dans l'éducation faite aux individus. L'éducation ça commence à la maison et dans le respects de soi et des autres (âges et sexes confondus).

Claude dit :
26 novembre 2014 à 15 h 39 min

Tout ce ce qui va lui rester c'est de se faire inviter par notre heros Guy A à TlMP,,