/misc
Navigation
Planète basket

La NBA appuie la légalisation des paris sportifs

Coup d'oeil sur cet article

Dans un geste historique et sans précédent, Adam Silver, le commissaire de la NBA, a récemment donné son aval à la légalisation des paris sportifs aux États-Unis.

Dans un geste historique et sans précédent, Adam Silver, le commissaire de la NBA, a récemment donné son aval à la légalisation des paris sportifs aux États-Unis.

Actuellement, seuls les États du Nevada et du Delaware autorisent le gambling sportif. Partout ailleurs aux États-Unis, il est interdit par la loi. Par contre, à travers le monde, de nombreux pays comme ­l’Angleterre le permettent.

Dans une lettre d’opinion publiée le 13 novembre dernier dans le quotidien The New York Post, Adam Silver, le commissaire de la NBA, en a surpris plus d’un en expliquant pourquoi il était en faveur de légaliser l’industrie des paris sportifs.

Ses arguments

Selon Silver, le jeu et les paris sportifs sont devenus, au fil des ans, une forme de divertissement socialement acceptée et de plus en plus populaire. Il suffit de regarder l’intérêt des gens pour les loteries et les ­casinos.

Le commissaire estime donc qu’il est grand temps de rendre ce passe-temps légal et sécuritaire pour les amateurs puisqu’ils sont actuellement contraints de parier en ligne alors que ces compagnies de jeu ne sont pas assujetties à des règles.

Pour ce faire, Silver propose que des lois et des réglementations strictes soient adoptées par le Congrès américain afin, notamment, de s’assurer de respecter l’intégrité du sport.

Une question de gros sous !

C’est la première fois qu’un commissaire de l’un des quatre sports professionnels majeurs en Amérique du Nord fait une telle profession de foi en faveur du gambling sportif.

Depuis 1992, la NBA, la NFL, la MLB et la LNH ont toujours soutenu le Professional and Amateur Sports Protection Act (PASPA) qui interdit aux États américains de légaliser les paris sportifs.

Pourquoi alors un tel changement de position de la part de Silver? C’est une question de gros sous. L’American Gaming Association estime que près de 400 milliards de dollars sont pariés illégalement chaque année par des amateurs de sport professionnel aux États-Unis.

Le propriétaire des Mavericks de Dallas, Mark Cuban, a salué la prise de position de ­Silver.

«Je suis 100 % d’accord avec lui. Nous sommes les plus grands hypocrites de la planète. On ne veut pas que les amateurs parient sur nos matchs, mais la NBA et la NFL font tirer des voyages à Vegas», a soutenu le flamboyant proprio qui estime qu’une réglementation visant à légaliser l’industrie du pari sportif devrait voir le jour d’ici à trois à cinq ans.

La LNH est sceptique

Depuis la sortie publique d’Adam Silver, la LNH s’est ouvertement distanciée du commissaire de la NBA.

«Est-ce qu’on veut que les amateurs de basket ou de football encouragent leur équipe favorite ou qu’ils espèrent seulement remporter l’écart des points qu’ils ont parié?», s’est questionné Gary Bettman, en entrevue au réseau CNN.

Des dangers réels

D’autres voix s’élèvent également contre la prise de position de Silver. Par exemple, des juges de la Cour d’appel de la Pennsylvanie ont émis de sérieuses réserves quant à la possibilité de légaliser les paris sportifs.

«Plus on légalise le gambling, plus il y en aura et plus grand sera le risque de corrompre les matchs de sport professionnel.»

Et la NBA ne peut pas faire la sourde oreille à ces propos. En 2007, elle a été éclaboussée par un scandale de paris sportifs alors que l’un de ses arbitres a été condamné à 15 mois de prison.

Tim Donaghy a admis au FBI qu’il avait entretenu des liens avec le crime organisé et qu’il avait parié sur des matchs de la NBA qu’il a lui-même arbitrés.

 

Commentaires