/opinion/blogs
Navigation

Z'êtes pas tannés d'être manipulés?

Coup d'oeil sur cet article

 

Dans un monde comme le nôtre, pour penser clairement, il faut le vouloir sérieusement. Ce que la majorité des gens n’a ni le temps, ni la volonté, ni l’inclination de faire. Déjà que la plupart sont occupés à leur survie économique, pressés par le temps et les obligations. Toutes choses que les faiseurs d’opinions, les Kingspins de relations publiques, les spinneux de toutes allégeances savent bien.

 

Manipuler l’opinion est devenue une activité professionnelle à temps plein. Le boulot de firmes grassement payées et habilitées à utiliser les plus vils moyens pour tromper le citoyen comme on l’a vu dans l’affaire TransCanada est un peu mieux connu. Cependant, il existe aussi une frange de commentateurs vendus aux intérêts de leurs patrons, de partis politiques, d’amis bien placés, des facilitateurs aussi, qui tous les jours sur les ondes déversent leur bonne parole en fonction de leurs petits intérêts particuliers. Les libres penseurs, les progressistes, les critiques éclairés des establishments, ceux qui n’ont à rien à protéger n’ont pas la cote sur ces tribunes. On leur préfère des ex ceci ou cela. Politiciens, policiers, juges à la retraite, etc...  Pourquoi donc?Dans ces conditions, tenter de démêler le vrai du faux et  le demi vrai  du fortement biaisé devient un exercice constant.

 

Le phénomène de répétition des mêmes nouvelles et des mêmes opinions de commentateurs chouchous toutes chaînes d’information continue confondues, contribue à la cacophonie qui rend le discernement difficile. Hitler qui s’y connaissait en manipulation des foules aurait dit: «Un mensonge répété dix fois reste un mensonge; répété dix mille fois il devient une vérité." Ça donne à réfléchir.

 

Si cela vous intéressait, je vous propose un exercice à la fois instructif et un peu décourageant en écoutant  vos bulletins et émissions d’affaires publiques préférés. Des questions simples qui s’appliquent à tous les sujets. Des affaires judiciaires, policières, économiques aux annonces politiques, en passant par les divers conflits, scandales, etc...

 

* J’utilise ici le masculin parce que les hommes sont plus nombreux en ondes. Mais cela vaut également pour les femmes.

 

Pourquoi tel ou tel ordre dans les nouvelles du jour ? À telle ou telle chaîne ?

Pourquoi cette annonce à ce moment plutôt qu’à un autre ?

Pourquoi cette convergence soudaine de nouvelles au sujet d’un même individu ?

Pour qui ou quoi le commentateur prend-il parti ? Qui ou que ménage-t-il?

Qui tente-t-il de disqualifier ou de ridiculiser ?

Pourquoi tel commentateur plutôt que tel autre sur tel ou tel sujet?

 

Vous m’en donnerez des nouvelles...

 

23 commentaire(s)

André Guérard dit :
28 novembre 2014 à 8 h 45 min

Vous avez parfaitement raison madame St-Germain. Le Premier Ministre du Canada, monsieur Harper, est le parfait exemple de cette manipulation d'opinion négative par les média. Ces propagateurs ont même eu raison de votre libre arbitre à son sujet.

albert bela dit :
28 novembre 2014 à 9 h 09 min

pauvre vous , si vous saviez comment les gens ne croient plus à rien de ce que qui que ce soit dise dans les médias , au mieux c est distrayant

Alain Mallette dit :
28 novembre 2014 à 9 h 37 min

Et vous Mme St-Germain vous n'etes pas biaisée?Vous n'avez pas d'agenda?Je vous rappel que vous écrivez pour un empire médiatique vous aussi.... Juste comme ça.

Claude Goulet dit :
28 novembre 2014 à 10 h 00 min

Et j'ajouterais une autre question. Sachant aux dernières élections provinciales que le PLQ était un parti corrompu, tricheur, voleur, allié à des intérêts douteux, ayant tout fait pour empêcher qu'on enquête pas sur les pratiques occultes du financement politique, pourquoi ce parti a-t-il été réélu de façon majoritaire. Votre article sur la manipulation de l'opinion publique et sur le désintérêt de la population en matière politique semble répondre à cette question.

Normand Lévesque dit :
28 novembre 2014 à 10 h 07 min

Vous avez bien raison. Souvenez-vous des nombreuses émissions de télévision féministes des années 1980-90. Les grosses années du "mâle bashing" systématique. Cette manipulation était d'autant plus pernicieuse à cette époque qu'elle ne tolérait aucune critique.

syrius dit :
28 novembre 2014 à 10 h 09 min

Porte à réfléchir... Étonnant de lire un tel article dans un journal commercial tel que celui du JdM.

Gilles Laplante dit :
28 novembre 2014 à 10 h 12 min

Vous avez raison. Pour exemple, dernièrement, une affiche expliquant que la dernière année la plus chaude a été 1998 et que depuis la tendance est à un refroidissement n'est pas apparu ni dans le JdeQ ni dans le JdeM. Pourtant la nouvelle risquait d'être intéressante. De plus, pourquoi, quand il s'agit d'une nouvelle environnementale ou d'exploitation de nos richesses naturelles, n'est-ce qu'un représentant de la gauche environnementale qui est invité à commenter? Jamais les deux cotés de la médaille? Comme le dit si bien albert bela, la majorité des journalistes n'ont plus de crédibilité, au mieux ils sont distrayants.

vertigo dit :
28 novembre 2014 à 10 h 33 min

Avis à tous les affectateurs/chefs de pupitres et autres "décideurs de l'ordre des nouvelles", dorénavant, vous devrez soumettre l'ordre, la durée et la point de vue présenté dans vos émissions, vos pages, à MADAME St-Germain. ELLE est en possession tranquille de la vérité. Misère!

yo93 dit :
28 novembre 2014 à 10 h 39 min

Vous avez tout à fait raison Mme St-Germain. Juste à écouter Couillard parler, ça sent la cassette de relations publiques à plein nez.

Fernand Lachaine dit :
28 novembre 2014 à 10 h 40 min

Bien sûr, vous appartenez à un empire médiatique. Cependant à la grande différence avec Gesca des Desmarais qui prône un attachement au Canada sans équivoque et un anti-québécois qui date des années 60, Quebecor rassemble toutes sphères de la politique québécoise et permet à tous et toutes à s'exprimer selon leurs convictions. Voilà la grande différence et merci pour vos commentaires de ce matin.

Denis Richard dit :
28 novembre 2014 à 10 h 50 min

Ne pas OUBLIER la manipulation, mensonges et la peur par des amis libéraux pour se faire élire..

Stéphane dit :
28 novembre 2014 à 10 h 51 min

Pourquoi mentionner Hitler???

À cours d'arguments?

jacques landry dit :
28 novembre 2014 à 11 h 02 min

Il y a longtemps que le "journalisme" me fatigue tel qu'il est pratiqué ici. Il nous manque des média d'analyse neutres. Mais la neutralité dans le privé, c'est pas évident, pas plus que pour les sociétés d'État. Je rêve de voir à la télé des tableaux comparatifs analysés par des experts impartiaux. Des vérifications des faits avant publication. L'Association des journalistes indépendants du Québec ou la Fédération professionnelle des journalistes du Québec peuvent faire qque chose? Le Guide de déontologie des journalistes du Québec est-il respecté?

Des organisations que je ne connais pas

fred1945 dit :
28 novembre 2014 à 11 h 09 min

"Les libres penseurs, les progressistes, les critiques éclairés des establishments, ceux qui n’ont à rien à protéger n’ont pas la cote sur ces tribunes."

Vous faites erreur, le spectacle Gabriel Nadeau-Dubois depuis 2 semaines a aussi été une campagne de manipulation médiatique savamment orchestrée. Il a essayé de présenter la remise de sa bourse comme un geste "altruiste" et "politique", mais avait-il le choix. S'il ne l'avait pas fait son image publique en aurait pâli énormément; une baisse d'une valeur supérieure à 25,000$. Pour lui, la remise de cette bourse a été un très bon investissement financier à long terme et pour un jeune célibataire, ce battage médiatique ne peut certainement pas nuire. S'il avait remis sa bourse à un organisme obscur, j'aurais été moins cynique, mais son choix (la saveur du mois) me laisse très perplexe. En choisissant un combat qui dépasse les frontière du Québec, il cherche à vendre son image de "progressiste" dans le reste du Canada qui aura pour conséquence de mousser passablement les ventes de son prochain livre. Ce personnage médiatique me fait penser énormément à Sarah Palin aux États-Unis dans ses façons de faire et la façon de choisir ses combats. On le sait, plus tes idées s’éloignent du centre, plus tu trouveras une frange de la population prête à payer pour te voir, d’entendre ou te lire. Parlez-en Éric Zemmour, la polémique ça vend !

Nelson dit :
28 novembre 2014 à 11 h 29 min

Nous sommes en faite manipulés depuis le début de temps.

En fonctionnant les humains en dominants-dominés, esclaves-faraoons, rois-serviteurs, Seigneur feodal-serviteurs et paysans, capitalistes et travailleurs, LES CLASSES DOMINANTES exploitent et utilisent et manipulent les classes dominés depuis toujours.

Socio matérialiste 101 nous dit que ceux qui possèdent les moyens de production dominants (manufactures, terres, outils, argent) possèdent aussi les MOYENS SPIRITUELS dominants, ça veut dire, politique, religions, moyens de communication de masses, éducation, idéologies dominantes.

Effectivement si nous écoutons tout ce que se dit publiquement, il y a beaucoup de bouilli pour les chats, et de lavage de cerveau.

Ceci-dit, certains communicateurs sont assez professionnels, objectifs, rationnels et honnêtes. Vous Mme St Germain, Dutrisac, Bock-Côté, Facal, Duceppe, Loic Tassé, Caroline RC le matin, François Bugingo, Léo-Paul lauzon, Réjean Hébert , Marie-France Basso, Denis Lévesque, etc etc.......sans oublier les experts, les vrais experts dans des différents domaines...........le psy Van Seguenen, le psy Lamontagne, invités sur ondes.

LES BLOGUES DU JOURNAL DE MONTRÉAL sont assez ouverts à tous, démocratiques, respectueux, avec un niveau élevé des critiques.

LES POLITICIENS, ATTENTION, ils semblent tous avoir la langue fourche des serpents et caméléons.

diane veilleux dit :
28 novembre 2014 à 13 h 35 min

Sans compter le filtrage des commentaires des auditeurs.

Roger Boivin dit :
28 novembre 2014 à 20 h 15 min

Au début des années 70, on entendait continuellement à la radio et peut-être même à la télé : «Tout le monde le fait, fait le donc ! »

Michel Boulé dit :
28 novembre 2014 à 23 h 41 min

Le problème aujourd'hui c'est que très peu

de journalistes posent les vrais questions.

Ce que je dénonce,c'est le phénomène de la

pensée unique au Québec.

Tout le monde doit penser pareillement.

vertigo dit :
29 novembre 2014 à 0 h 07 min

Je dois me répéter car semble-t-il, mes commentaires ne plaisent pas au modo. À Nelson qui dit: Ceci-dit, certains communicateurs sont assez professionnels, objectifs, rationnels et honnêtes. Vous Mme St Germain, Dutrisac, Bock-Côté, Facal, Duceppe, Loic Tassé, Caroline RC le matin, François Bugingo, Léo-Paul lauzon, Réjean Hébert , Marie-France Basso, Denis Lévesque, etc etc

Votre dictionnaire et le mien n'ont pas les mêmes définitions de "objectif", "rationnel" et "honnête". ETK je me demande ce que vous trouvez d'objectif,rationnel et honnête aux propos des St-Germain, Bock-Coté, Duceppe, Lauzon et Bazzo dont les propos sont sérieusement biaisés. Malheur à nous si cette clique prend un jour le pouvoir!

P.S. Aux dernières nouvelles être fédéraliste n'était pas encore un crime. Mais cela ne saurait tarder avec un PQ majoritaire. Heureusement, ce n'est pas demain la veille!

Nelson dit :
29 novembre 2014 à 11 h 12 min

M vertigo

Les personnes que vous nommez ne sont pas biasés, ils ont tous de colonne vertébral, on voit toujours bien ou il se campent, ils sont toujours du côté des faibles de la société, ils sont cohérents avec leurs idées et modes de vie, ils sont positifs et constructifs, ils aident à construire une société meilleur, ils font avancer les différents débats de société, ils modernisent et laïcisent sans arrêt la société québécoise, ils informent, sensibilisent, clarifient, ils apprennent des chose au monde, ils nous éduquent et nous font grandir.

Mérite au JOURNAL DE MONTRÉAL que en les donnant des blogues, les permet contribuer au bien être collectif de notre société.

Avoir des idées et positions clairs et être cohérent avec, n'est pas égal à être biaisé.

Qu'ils s'affirment et disent clairement leur façon de penser est le contraire d'être biaisée.

Alain Lauzon dit :
29 novembre 2014 à 19 h 46 min

Un beau point Godwin ici...

Luc dit :
29 novembre 2014 à 20 h 01 min

Une pierre, un caillou philosophal votre article Mme St-Germain...

Fernand Cloutier dit :
29 novembre 2014 à 21 h 54 min

Que se soit à Nelson ou ailleurs, les partis politiques DEVRAIENT disparaître complètement pour être remplacer par un candidat indépendant de toute allégeance politique afin d'administrer le Canada et les provinces avec le budget RÉEL fourni par le peuple d'une façon HONNÊTE et VRAIE ... Toute décision de l'administration devrait être acceptée par les citoyens de chaque circonscription ...