/news/health
Navigation
AVC

Le mécanisme causant des dommages au cerveau lors d’un AVC a été identifié

The human brain
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Des scientifiques cherchent une façon d’arrêter «la prochaine phase» des lésions cérébrales que subissent souvent les victimes d’un accident vasculaire cérébral.

Les lésions qui affectent la mémoire des survivants sont souvent causées par le «stress oxydatif» dans les heures et les jours qui suivent le retour de la circulation sanguine au cerveau, selon une équipe des universités de Leeds au Royaume-Uni et de Zhejiang en Chine.

«Jusqu’à présent, une bonne partie de la recherche sur les médicaments a été centrée sur les dommages directs causés par la perte de la circulation sanguine, mais cette phase peut être difficile à cibler, a déclaré le Dr Lin-Hua Jiang de l’Université Leeds.

«Le patient peut même ne pas être dans l’ambulance lorsque cela se produit. Nous avons trouvé un mécanisme qui est lié à la prochaine phase de dommages, qui sera souvent en cours après l’admission des patients à l’hôpital».

Selon le Dr Jiang, le TRPM2, qui est un canal ionique qui se situe dans les membranes des neurones, «s’ouvre lorsque les niveaux nocifs des espèces réactives de l’oxygène sont présents, et nous avons découvert que leur suppression a réduit considérablement les dommages des cellules neuronales.»

Il a ajouté que l’équipe de chercheurs cherchait maintenant de savoir comment le fait de bloquer le TRPM2 «pouvait offrir une protection contre les dommages au cerveau et aux fonctions cognitives des patients victimes d’AVC.»

L’étude a été publiée dans le journal Cell Death and Disease.
 

Commentaires