/sports/others
Navigation
Ski de fond

Une cinquième place pour Harvey

Alex Harvey.
Photo Jonathan Nackstrand / AFP Alex Harvey.

Coup d'oeil sur cet article

Alex Harvey poursuit son excellent début de saison en Coupe du monde de ski de fond. Vendredi, au deuxième arrêt de l’année à Lillehammer, en Norvège, l’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges a pris le cinquième rang du sprint style libre.
 
Lors de la grande finale, qui comptait trois Norvégiens sur six athlètes, le Norvégien Paal Golberg s’est imposé devant le Russe Alexey Petukhov (à 0,24 seconde) et le Norvégien Finn Haagen Krogh (à 0,29 seconde). Harvey a accusé un retard de 1,13 seconde sur le vainqueur.
 
«Je suis bien content du résultat et c’est un super bon début de saison!  Jusqu’à maintenant, ça s’améliore à chaque course.»
 
Le sprint de vendredi était la première de trois épreuves disputées à Lillehammer cette semaine. Ces trois courses forment un minitour où Harvey pointe actuellement au sixième échelon du classement général.
 
«Ça me positionne bien. Disons que je viens de me donner un petit coussin vis-à-vis des favoris», a noté Harvey, qui avait enregistré une 14e place au sprint classique et une septième au 15 km classique la fin de semaine dernière en Finlande, où était disputée la première Coupe du monde.
 
Plus tôt en journée, le fondeur québécois avait signé le 22e meilleur temps des qualifications. Par la suite, en quart de finale et en demi-finale, il a été repêché grâce à son chrono parmi les athlètes qui n’avaient pas rallié la ligne d’arrivée en première ou en deuxième place.
 
Harvey a accédé à la ronde ultime en devançant notamment le meneur de la Coupe du monde, le Norvégien Eirik Brandsal. «Je crois que je l’ai devancé par 0,06 seconde. C’était juste assez.»
 
Aux commandes en finale
 
En finale, Harvey a rapidement pris les commandes de la course avec deux autres concurrents. C’est la dernière montée qui a fait la différence selon lui. «C’est à cet endroit que j’ai manqué un peu d’explosivité en technique déphasée, ce qui est un peu ma faiblesse. J’étais bien positionné et j’avais encore du jus, mais j’ai de la difficulté à répondre aux accélérations brusques. Physiquement, il y a encore de la place à amélioration», a indiqué Harvey.
 
Autres résultats
 
Chez les autres Canadiens présents, Jesse Cockney (34e), Len Valjas (45e), Devon Kershaw (64e), Graeme Killick (94e) et Ivan Babikov (110e) ont vu leur journée s’arrêter en qualifications.
La deuxième étape de la Coupe du monde de Lillehammer, une épreuve de 10 km style libre, sera disputée samedi. Une poursuite de 15 km en style classique aura lieu dimanche.
 
Commentaires