/news/health
Navigation

Barrette invite les Québécois à être plus généreux

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette.
SIMON CLARK / JOURNAL DE QUEBEC Le ministre de la Santé Gaétan Barrette.

Coup d'oeil sur cet article

Au moment où les compressions se font sentir partout dans le réseau, le ministre de la Santé Gaétan Barrette déplore que les Québécois ne soient pas plus généreux envers les fondations des établissements de santé.

«La philanthropie au Québec ne s’est pas développée à la même hauteur de ce qu’on voit ailleurs dans le monde, particulièrement en Amérique du Nord. Ça commence à se développer, mais ça pourrait l’être encore plus. C’est pourtant quelques chose de très important et c’est la raison pour laquelle je souligne toujours l’importance des gens qui ont fait des levées de fonds», a-t-il expliqué.

Si les fondations hospitalières et universitaires sont moins performantes qu’ailleurs, a ajouté le ministre, c’est que la philanthropie n’est pas encore dans notre culture.

C’est pourquoi les fondations des différents établissements de santé du Québec sont protégées dans le projet de loi 10.

« Une fondation pour une institution a un rôle identitaire. Les gens qui donnent à leur institution se l’approprient et c’est très bénéfique dans tous les sens du terme », a spécifié M. Barrette lors d’inaugurations de nouveaux équipements dans deux hôpitaux de la rive-sud, mardi matin.

Barrette intraitable sur le projet de loi 10

Accueillis par des manifestants, le ministre Gaétan Barrette s’est fait insistant sur l’importance de la refonte du système de santé prévue dans son projet de loi 10. Il a par ailleurs assuré qu’il aurait jusqu’au bout, malgré les critiques incessantes.

« Les annonces d'aujourd'hui sont très importantes, car elles inscrivent dans l'objectif du projet de loi 10. Le projet de loi vise à faire en sorte que dans chaque région du Québec, idéalement, on puisse offrir à la population un continuum complet de soins. Ce continuum doit être coordonné de la meilleure façon possible, mais tout d’abord, il doit exister », a-t-il mentionné.

Le ministre a tenu à rassurer les employés de la santé lors de son passage en Montérégie. Il a rencontré les représentants syndicaux locaux afin de répondre à leur question. Tout s’est déroulé dans la convivialité selon ses dires.

«Le projet de loi 10 suscite des inquiétudes chez le personnel compte tenu de la multitude des rumeurs propagées par des gens qui s’amusent à déformer la réalité. C’est donc normal pour moi de les rencontrer pour leur donner l’information adéquate », a conclu M. Barrette.