/misc
Navigation

Développer l’excellence sportive et académique

Développer l’excellence sportive et académique
Photo Facebook du Sports-études École de Mortagne

Coup d'oeil sur cet article

Depuis maintenant quatre ans, les programmes sport-études et de concentration basketball permettent aux jeunes du Québec de développer leur talent de joueur tout en obtenant leur diplôme du secondaire.

Ça fait plus de 25 ans que les programmes sport-études existent au Québec. Chapeautés par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), on compte 405 programmes répartis dans 46 écoles secondaires québécoises.

L’objectif principal de ces programmes est de soutenir les élèves-athlètes dans la pratique de leur sport et dans la réussite de leurs études secondaires.

Le basket emboîte le pas

Au basketball, cette conciliation sport-études a vu le jour il y a seulement quatre ans et deux types de programmes sont offerts: le sport-études et la concentration.

«Le sport-études est le programme reconnu par le MELS, d’expliquer ­Daniel Grimard, directeur général de la Fédération de basketball du Québec. Les écoles secondaires identifiées par le ministère doivent être en mesure d’offrir tous les services périphériques qui viennent avec l’entraînement et le développement d’athlètes de haut niveau.»

Par exemple, un élève-athlète d’un tel programme aura accès à du soutien académique, à un psychologue sportif, à une nutritionniste et à un préparateur physique.

Il existe aussi des programmes de concentration basket.

«Ce sont des programmes qui sont uniquement reconnus par la Fédération de basketball du Québec. Si l’école a les moyens d’avoir des spécialistes, tant mieux. Sinon, ce n’est pas grave. Pourvu que le cadre au niveau de l’encadrement sportif soit respecté, c’est-à-dire le niveau de certification des entraîneurs, le volume d’entraînement et les installations mises à la disposition des élèves-athlètes», de préciser le dirigeant de Basketball Québec.

Depuis l’instauration de tels programmes, 41 écoles secondaires permettent à des joueurs de basket – filles et garçons – de développer leur talent tout en décrochant leur diplôme d’études secondaires.

Ligue compétitive

En octobre dernier, le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) et Basketball Québec ont lancé la Ligue de basketball scolaire juvénile excellence.

Composée exclusivement d’équipes évoluant à l’intérieur des programmes sport-études et concentration, elle a pour objectif de développer l’élite du basketball: joueurs et entraîneurs.

«En regroupant ces programmes au sein d’une même ligue, on les sort de leurs réseaux régionaux parce qu’ils étaient trop forts. Ça ne faisait pas de sens pour les autres équipes qui ont seulement une ou deux pratiques par semaine de jouer contre des joueurs qui jouent tous les jours», d’indiquer M. Grimard.

Pour cette année inaugurale, 30 équipes masculines et 19 équipes féminines d’âge juvénile – secondaires 4 et 5 – s’affrontent au sein de trois conférences (sections 1, 1b et Grand Montréal).

Au terme de la saison, 16 équipes participeront à la Coupe Québec qui aura lieu en avril et qui déterminera la meilleure équipe juvénile du réseau scolaire au Québec.

Au cours des prochaines années, Basketball Québec souhaite implanter des ligues d’excellence similaires au niveau cadet (sec. 3) et benjamin (sec. 1 et 2).