/misc
Navigation

La dépression saisonnière

Coup d'oeil sur cet article

L’hiver, c’est bien connu, les journées raccourcissent, donc les gens manquent de soleil, donc ils sont plus déprimés, donc ils perdent le goût à la vie, donc ils font des choses complètement ridicules, comme: manger du Poulet Frit Kentucky OU devenir amis avec des anglophones.

Rassurez-vous: c’est seulement temporaire! Normalement, la dépression saisonnière s’étale sur une période pouvant varier entre trois jours et 16 ans. Malheureusement, cette maladie s’attaque surtout aux femmes, qui sont de trois à quatre fois plus touchées que les hommes.

En revanche, il faut savoir qu’il n’y a que les hommes qui peuvent devenir daltoniens. Voyez? Il y a un bon côté à tout: nous, les femmes, sommes peut-être désagréables quand il y a trop de neige (et à l’approche de nos règles et le matin et quand on est fatiguées et quand on a faim), mais au moins, on a toutes réussi à passer notre maternelle!

Ceci étant dit, je vous ai sorti une liste des symptômes de la dépression saisonnière pour que vous puissiez être capable de l’identifier rapidement si jamais ça vous arrive: baisse de la libido, augmentation de l’appétit, sédentarité, prise de poids...

Grosso modo, on devient un technicien en informatique.

Il y a aussi d’autres symptômes qui existent comme: la jaunisse, la colère incontrôlable, le pourrissement des dents et une envie irrépressible d’écouter en boucle des albums de Chantal Pary. Mais tout ça n’a rien à voir avec la dépression saisonnière, vous êtes simplement possédé par Satan.

Bonne nouvelle: il existe des traitements pour se débarrasser du blues de l’hiver AVANT qu’ils ne passent pus dans porte!

Premièrement, vous pouvez prendre des bains de lumière naturelle en faisant des exercices physiques à l’extérieur.

Mise en garde: si vous faites de l’haltérophilie, ne collez pas votre langue sur la barre.

Et aussi: musclez-vous égal! Parce que des p’tites p’tites jambes sur un gros corps, ça vous donne une shape de triangle et c’est laitte en maudit.

Sinon, vous pouvez vous tourner vers la luminothérapie ou prendre du temps pour vous faire plaisir: répondez à un appel de sondage et répondez à toutes les questions en bégayant! Vous allez perdre votre journée, mais vous allez rire [bye bye, dépression!] et, en prime, ils ne rappelleront plus jamais chez vous!

ATTENTION: Si vous pensez souffrir de cette maladie, il est préférable de consulter un médecin afin qu’il établisse un diagnostic clair. Parce que des fois, on pense qu’on a une dépression saisonnière et finalement NON! On avait juste la lèpre!

AH, PIS KIN...

Je suis devenue amie avec un anglophone et je l’adore! C’est un gars gentil, sensible et très concerné par la digestion de ses bovins. La preuve: l’année dernière, ma famille et moi l’avons invité à passer Noël chez nous. Durant le souper du réveillon, il a voulu nous exprimer sa reconnaissance de partager ce moment en notre compagnie. Il s’est levé de sa chaise et a entamé un toast. Ça sonnait à peu près comme suit (accent inclus): «Mey chèwr zamys, c’est une honneuwr d’êtrwe ici aveyk vou ce soawr. Je vou souhaitté un longue vie et beaucup de bonheuwr... Voalà ! J’espère que mes veaux sont aprèchier !»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.