/news
Navigation

Vague de sympathie pour Atreyu Savard

Marie-Karyne Savard et son fils, Atreyu
Photo courtoisie La mère du jeune Atreyu Savard a demandé l’aide du public pour subvenir aux besoins de sa famille, alors que le bambin subira deux opérations dans les mois à venir.

Coup d'oeil sur cet article

CAP-CHAT | Un fort vent de sympathie souffle sur les médias sociaux à la suite de la révélation jeudi par Le Journal de l’histoire du petit Atreyu Savard, ce bambin de quatre mois au visage difforme, de Cap-Chat, en Gaspésie.

«Je me dis qu’il y a encore du monde qui a le cœur à la bonne place et qui compatit avec ma décision de poursuivre ma grossesse», explique sa mère, Marie-Karyne Savard, 24 heures après s’être confiée au Journal.

Durant la gestation, une échographie à 24 semaines avait révélé une malformation de la boîte crânienne. À la suite d’un choc dans son placenta, des fils de sang s’étaient logés autour de sa tête, ce qui avait empêché l’os de pousser.

Tour du monde

«Les Gaspésiens sont derrière moi, croit-elle. Oui, la première fois que les gens voient mon bébé, ils sont surpris. Mais avec l’amour de tout le monde, cet enfant-là n’aura pas une vie misérable. Ce sont juste des opérations.»

Une personne de la Nouvelle-Calédonie a commenté l’histoire qui a fait le tour du monde.

«C’est merveilleux ce qu’elle a fait et j’espère de tout coeur que Dieu lui rendra ce geste au centuple. Bravo et merci à elle d’avoir donné la priorité à l’amour», a écrit sur le site du Journal Laurent Bouteiller.

«J’ai lu son message. Je l’ai trouvé très touchant. Tous les mots positifs ont effacé les mots méchants qui ont été écrits», affirme fièrement la mère.

Mme Savard n’est pas en mesure de chiffrer précisément les sommes amassées jusqu’à maintenant.

«La caisse a téléphoné à l’effet qu’il y aurait des dépôts qui seront faits, mais je n’en sais pas plus que ça ce matin», dit la mère.

Cependant, des activités locales avaient déjà permis d’amasser 500 $ lors d’un souper-bénéfice et le lendemain, un don personnel de 100 $ avait été versé au bénéfice du bambin. Une activité de financement est en chantier actuellement dans la communauté. «Les gens se mobilisent de tous les côtés.»

Surplus remis

Marie-Karyne Savard a pris un engagement concret hier matin.

«Si je reçois un gros montant, je veux remettre les sommes non utilisées à Opération Enfant Soleil. Il n’y a pas que moi qui a des enfants malades et qui a fait le choix de penser avec son cœur.»

Elle remettra les surplus au nom d’Atreyu. Les dons peuvent être faits à la Caisse populaire Desjardins de la Haute-Gaspésie au folio 12060es1.