/opinion/blogs/columnists
Navigation

Eric Staal? Pourquoi?

Eric Staal
Photo Getty Images / AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Hurricanes de la Caroline vont peut être échanger Éric Staal d’ici la date limite des transactions, qui cette saison, tombera le 2 mars prochain. Déjà, des rumeurs le conduisent un peu partout. Le Canadien et les Maple Leafs sont cités notamment.

Vrai ou faux?

Je parierais qu’il y a des médiaux sociaux là-dessous.

N’empêche que Staal pourrait se retrouver sous d’autres cieux. Les Hurricanes sont en déroute et le directeur général Ron Francis pourrait se voir donner le mandat par son propriétaire Peter Karmanos de liquider des gros contrats et de procéder à une reconstruction de l’équipe.

Certes, Staal a de bonnes références. Il a aidé les Hurricanes à remporter la coupe Stanley. Il est doté d’un solide gabarit (six pieds quatre pouces et 205 livres). Il a profité de son statut pour aller chercher, il y a cinq ans, un contrat d’une valeur approchant 58 M $, échelonné sur sept ans. La portion applicable sur la masse salariale est de 8,25 M $, mais son salaire réel est de 9,25 M $ cette saison et passera à 9,5 M $ pour la dernière année de l’entente, l’an prochain.

Ça fait beaucoup de gros bidoux!

Il demeure un joueur convoité, mais au-delà de la complexité financière que nécessiterait une transaction, il faut se poser cette saison: le Canadien aurait-il vraiment besoin de lui?

La réponse est: plus maintenant!

Alex Galchenyuk est sorti de sa coquille. Il crache le jeu depuis que Michel Therrien l’utilise à sa position naturelle de centre avec Max Pacioretty et Brandan Gallagher. Certains diront qu’il est encore tôt pour s’enflammer. Moi, je crois que ça ne fait que commencer.

Le jeune a un talent fou.

A-t-on besoin de rappeler que le Canadien a attendu longtemps avant de pouvoir mettre le grappin sur un centre de sa grosseur et de son talent?

Bon, c’est David Desharnais qui écope, mais il fait très bien dans le troisième trio. Il n’a jamais reculé devant aucun défi, mais en ne jouant pas contre les meilleurs défenseurs et trios adverses, il amènera peut-être une meilleure contribution.

Reste à voir ce qui va arriver lors du retour au jeu de Lars Eller. Le Danois veut continuer à être utiliser au centre, mais son physique en fait un meilleur candidat pour être muté à l’aile que Desharnais.

Échange en vue?