/travel
Navigation

Un retour en Haïti

Voyager autrement 1220
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

PORT-AU-PRINCE (Haïti) | Je dois vous faire un aveu. J’aime Haïti, pour la diversité de ses villes et de ses régions, pour son histoire, pour sa culture, et aussi, et surtout, pour son peuple. Un peuple vrai, authentique, chaleureux, accueillant. Cela explique mon retour en ce pays, après un peu plus de 18 mois.

En matière de services touristiques, les choses ont bien évolué depuis mon dernier séjour, à commencer par l’aéroport de Port-au-Prince. Le visiteur trouve à présent près de la sortie de l’aérogare tous les services de base nécessaires à son séjour.

On a ainsi aménagé un bureau d’information touristique. Les tarifs forfaitaires des taxis, négociés en concertation avec le ministère du Tourisme, sont affichés de façon claire.

Les compagnies internationales de location d’autos ont également leur bureau dans cet espace, tout comme les deux compagnies de télécommunications qui sont en mesure d’offrir une connexion à leur réseau téléphonique.

Finie désormais la cohue provoquée par la foule attendant les voyageurs, celle-ci est tenue à l’écart des portes de l’aérogare par une barrière.

D’ailleurs, les agents de la Politour, une force composée au total de 170 policiers, hommes et femmes, portant un uniforme particulier de couleur bleue et formés pour assister les touristes, veillent. Ces policiers se tiennent dans les zones fréquentées par les touristes, ce qui ne les empêche pas d’effectuer le travail régulier qui leur incombe.

Un contingent de chauffeurs de taxi de Port-au-Prince a aussi été formé pour également faire fonction de guide. Cette formation a été mise en place en concertation avec l’association des chauffeurs de taxi haïtiens de Montréal et Tourisme Montréal.

Pour l’instant, 17 taxis-guides sont accrédités à Port-au-Prince, et 20 autres à Cap-Haïtien. Dans chacune des deux villes, les véhicules sont identifiables par une couleur particulière.

Un grand pas

Dans le domaine de l’hébergement, un grand pas a également été effectué avec la mise en place d’un système de classification des hôtels. L’inspection des établissements est réalisée par des agents formés par les soins de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ).

À ce jour, sur 525 hôtels identifiés comme touristiques à travers le pays, 167 établissements représentant 4 861 chambres ont été inspectés et affichent la plaque officielle du ministère du Tourisme qui leur accorde de 1 à 5 ibiscus (et non pas des étoiles). Précisons que la fleur d’ibiscus est la signature officielle de Tourisme Haïti.

Au nombre des hôtels classés, 5 ont obtenu 5 ibiscus (le maximum). Il s’agit dans tous les cas d’hôtels situés à Port-au-Prince et à Pétion Ville, la banlieue huppée de la capitale.

Le parc hôtelier haut de gamme de la capitale totalise à présent 441 chambres grâce, d’une part à l’ouverture du Best Western, et d’autre part à l’ajout de nombreuses chambres dans la plupart des autres hôtels. Les hôtels classés 4 et 3 ibiscus, offrant somme toute un bon confort, représentent 59 établissements parmi les 167 hôtels déjà classés.

Il est relativement aisé de se déplacer à travers le pays. Plusieurs chantiers d’amélioration de routes sont en cours. Le secteur sud de l’île, que je viens de découvrir lors de ce séjour, possède un réseau routier en bon état.

D’importants projets de développement visant à doter le pays de nouvelles stations balnéaires sont lancés. C’est le cas dans le sud à l’Île à Vache où l’on aménage piste d’atterrissage et route. L’autre station se situera sur la côte de Fer, sur la côte sud, pour laquelle les travaux routiers ont démarré.


REPÈRES

►Port-au-Prince, la côte des Arcadins et la région du Nord, avec Cap Haïtien, figurent d’ores et déjà dans les forfaits proposés par Vacances Transat.
►Les dates de départ pour les forfaits de Vacances Transat : Port-au-Prince et Côte des Arcadins: 14 et 28 janvier, 11 et 25 février, 11 et 25 mars, 15 et 29 avril, 13 et 27 mai, 10 et 24 juin, 15 et 29 juillet, 12 et 26 août, 16 et 30 septembre, 14 et 28 octobre Port-au-Prince, Cap Haïtien et Côte des Arcadins : 14 janvier, 11 février, 11 mars, 15 avril, 13 mai, 10 juin, 15 juillet, 12 août, 16 septembre et 14 octobre.
►Air Transat assure deux vols, le lundi et le mercredi, toute l’année au départ de Montréal vers Port-au-Prince.
►Les passagers peuvent enregistrer gratuitement deux bagages d’un total de 50 kg.
►Séjours disponibles dans toutes les agences de voyages.
►Info : www.haititourisme.gouv.ht