/slsj
Navigation

Nouvel album pour Admirals

La formation mise aussi sur la mise en scène pour séduire

Nouvel album pour Admirals

Coup d'oeil sur cet article

Le vrai cadeau de Noël que s’offre le groupe Admirals, cette année, sera de lancer son troisième album, Release the Hounds, samedi, au Café du Clocher d’Alma.

«On a vraiment hâte. Nous sommes dans un intense processus de pratique. On fait le show au complet, une fois par jour. On veut donner un spectacle à la hauteur des attentes des gens d’Alma», déclare d’emblée le guitariste et chanteur d’Admirals, Julien Poirier.

En plus de Julien, la formation est composée des frères Jérôme et Samuel Duchaine et d’Émilie Fortin. Étant tous les quatre natifs du Lac-Saint-Jean, il était donc tout naturel, pour eux, de revenir à la maison pour lancer leur troisième opus en carrière. «C’est surtout la ville qui nous a vus le plus évoluer depuis huit ans. Pour nous, c’était important de leur donner notre troisième album en exclusivité’», ajoute Julien.

Bien que les gens de la région pourront avoir un avant-goût de Release the Hounds samedi, c’est seulement en avril que tout le Québec pourra se le procurer dans les magasins. Idem pour connaître les dates de la tournée d’Admirals.

Question de son

L’album contient 12 chansons anglophones dont trois, Die of an Overdrive, Come Back to me et Beyond the Real, ont fait l’objet d’un vidéoclip à Musique Plus.

«C’est un album plus énergique, plus abouti. Plus les albums avancent et plus nous sommes proches de nos influences du punk rock et du rock de garage. Pour nous, chanter en anglais, ce n’est pas politique, mais plutôt une question de son. Ça concorde vraiment avec le style qu’on fait», explique celui qui travaille fort avec ses collègues pour percer sur tous les continents.

Progression

«Avant, notre spectacle ressemblait à tous les autres. Depuis notre deuxième album, Right on Time, on se démarque avec nos costumes de scène, des chansons plus accrocheuses, une mise en scène plus rigoureuse. Bref, par la qualité de notre spectacle. Nous faisons toujours en sorte que le show d’Admirals soit une expérience en soi», indique le guitariste et chanteur.

«Ce n’est qu’un début. On a même 10 chansons démos pour un éventuel quatrième album. Nous sommes très proactifs. Nous sommes prêts, solides et ça va barder», confirme-t-il.

Ce dernier estime d’ailleurs qu’il n’y a pas trop de groupes dans la relève au Québec. «Il n’y a pas de compétition à avoir. Quand tu as un bon produit avec de la musique de qualité, tout le monde a sa place. Plus il y a de styles variés et plus c’est bon pour l’industrie et le public», termine Julien Poirier.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.